Burkina Faso- Terrorisme/Après l’attaque d’un convoi, le chef de l’État Roch Marc Christian Kaboré prend des mesures

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

« J’ai ordonné le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie, dans les zones sous menace. Seule une mobilisation générale des fils et des filles de la nation sans considération de religion, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse est à même de vaincre ces meurtriers qui rêvent de soumettre notre patrie à leur dictat machiavélique», a appelé le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Cette réaction du chef de l’Etat fait intervient suite à l’attaque d’un convoi d’une société minière canadienne.

Qualifiant cette attaque d’ignoble,  menée par des individus armés non identifiés, « relève d’une autre époque et qui vise à semer la psychose au sein de notre peuple, et à déstabiliser notre démocratie».

 Le chef suprême des armées du Faso qui, après une réunion de crise tenue ce jeudi 08 novembre 2019, souligne rfi.fr, vient de décréter soixante-douze (72) heures de deuil national.

Il reste également convaincu que ses compatriotes sauront faire face à cette fâcheuse situation qui a endeuillé plus d’une trentaine de familles et occasionné des blessés .

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook