Brexit/Les conséquences commerciales en Afrique

La couronne britannique, c’est plus d’une trentaine de milliards d’euros d’exportations vers l’Afrique, et plus d’une cinquantaine de milliards d’euros déjà investis. Ce qui en fait le deuxième investisseur sur le continent, après les États-Unis et devant la France. Même si l’Inde et la Chine, avec leurs décaissements massifs récents et à venir, la surclasseront très vite.

Le Royaume-Uni annonçait récemment  même la création de deux nouvelles ambassades en Afrique de l’ouest, au Niger et au Tchad, avec des motivations davantage liées cependant au contexte sécuritaire dans la région.

Faut-il se souvenir que les députés britanniques votent ce vendredi 29 mars 2019 pour la troisième fois l’accord que leur propose Theresa May pour sortir de l’Union européenne. La Royaume-Uni est actuellement l’un des premiers partenaires commerciaux du monde pour l’Afrique. Quelles conséquences le Brexit pourrait-il avoir sur ces relations commerciales importantes et, jusqu’ici, en augmentation ?

Rappelons également que le Royaume-Uni investit surtout en Afrique du Sud et au Kenya notamment, mais aussi au Nigeria. Londres souhaite d’ailleurs renforcer ses échanges avec tout le continent.

Source : france 24.com avec afriquematin.net

Comparer

Facebook