ads bas

Bonon-Développement local/Le plaidoyer du maire Trazié Bi Guessan Alexis

ads bas

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net

Peuplée de plus de 182 000 habitants la ville de Bonon veut renouer avec la modernisation. Véritable grenier des produits de rentes tel que le café et le cacao,  cette commune  est en quête d’une usine de transformation du café-cacao. Cette annonce a été faite par le premier magistrat de la commune, le maire Trazié Bi Guessan Alexis lors d’une rencontre avec la presse le week-end dernier.  « Ne disposant pas d’une usine de transformation, les productions de notre circonscription sont   acheminées dans les villes de Sinfra,  Bouaflé et Daloa. C’est une perte, car nous ne pouvons pas avoir ce potentiel et ne pas en bénéficier », a-t-il déploré. A cet effet, souhaite-t-il l’implantation d’une unité de transformation de ses produits de rentes à Bonon. Celle-ci permettra à la  commune  d’être plus performante et de booster son développement. Le  Maire  Trazié Bi Guessan Alexis a souhaité également  voir sa commune  se doter d’une succursale de banque, « nous nous  mettrons  à la  disposition de la banque pour sensibiliser nos  producteurs (café , cacao et anacarde), nos opérateurs économiques et fonctionnaires pour l’ouverture de leur compte bancaire car il est important et vital de sécuriser les avoirs de nos populations. » , a-t-il déclaré.

« Nous avons de nombreux fonctionnaires  et  opérateurs économiques qui sont dans l’obligation de se promener avec de grosses sommes d’argent  qui sont malheureusement parfois  victime des attaques de coupeurs de routes et des bandits. D’où l’urgence que  Bonon qui regorge  des potentialités économiques énormes ait une succursale de banque pour  mettre un terme  à la souffrance de nos fonctionnaires et opérateurs économiques  », a-t-il fait remarquer.

Pour le maire,  ces projets verront le jour  si la paix et la cohésion entre les cadres fils et filles de Bonon  sont une réalité. Pour sa part,  il a déclaré œuvrer au quotidien pour la réconciliation et la cohésion sociale entre les communautés, « il faudrait que l’intérêt commun prime sur les intérêts personnels,  nous devons rompre avec la division pour établir le potentiel économique de base,  améliorer ses performances et sa compétitivité afin de booster le  développement de notre belle cité », a exhorté le Maire Trazié Bi Guessan Alexis. Rappelons que la zone  de Bonon  est grande productrice de café-cacao avec plus  de 35 000 tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.