ads bas

Bingerville/Beugré Djoman apporte sa compassion à Ahossi Jean Fiacre

ads bas

Par Brou François/afriquematin.net

Donné pour mort depuis  le vendredi 15 décembre 2017 dernier par la rumeur et grièvement blessé par  d’autres sources, Ahoussi Jean Fiacre, élève en classe de 4ème2   au lycée de garçons de ladite ville se porte mieux. Donnant du coup du baume au cœur de ses parents et  camarades de classe. Selon les faits, le jeune élève qui tentait de fuir les mouvements du syndicat estudiantin‘’Fesci’’qui  délogeait ce jour les élèves et les responsables de groupe scolaire Arhogninci, à l’effet de précipiter les vacances de Noël 2017 s’est retrouvé à cet endroit par malchance. L’ayant confondu avec l’un des membres de cette organisation syndicale, une altercation  d’une violence inouïe  s’est engagée entre l’élève et le vigile dudit établissement ; Conduit par la suite dans une clinique de la place, il a pu être sauvé  de ses blessures.   Désormais hors de danger, Ahossi Jean Fiacre a retrouvé la santé et repris le chemin des classes. Ayant eu échos de cette situation malencontreuse qui a été portée à sa connaissance, le maire Beugré Djoman, s’est empressé d’apporter les soutiens nécessaires à l’effet de parer à toutes éventualité. Au nom du premier Magistrat, le deuxième adjoint au maire, Célestin Koffi, qui le représentait a remis une somme de cinq cent mille francs à  la famille en vue de faire face aux premières nécessités Ainsi, en présence des parents et enseignants,  le proviseur dudit  lycée Coulibaly Zoumana, s’est dit heureux  « de savoir qu’il est en vie, eut égard à l’avalanche de coups qui s’est déversée sur cet élève  En tant maire de la cité, il s’est mis au-dessus de  tous, en ayant à notre égard une nette considération afin que les uns et les autres améliorent leur rapport pour le bien être de notre cité à tous nous  », a-t-il fait savoir hier mercredi 24 janvier 2O18 à la salle de délibération de la mairie. Touché par ce geste salvateur mais combien respectueux  du premier magistrat de la commune de Bingerville, le père de l’infortuné, Ahoussi Brou, a dit « merci aux uns et aux autres et particulièrement au maire pour cette marque de considération ». Au terme de cette rencontre, le maire, Célestin Koffi n’a pas manqué d’exhorter  ses concitoyens au civisme  et  leur a demandé de tout mettre en œuvre afin que l’objectif fondamental de tous les « Bingervillois »’soit  l’avènement de la « Ville du futur », où il fera bon vivre pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.