Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Bingerville/Qui veut bien affaiblir le Pdci-Rda ?

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Visé par rumeurs persistantes qui jouent en sa défaveur, le délégué départemental et communal du Pdci-Rda de cette circonscription, Beugré Djoman, est depuis un certain moment regardé d’un mauvais œil par les militants et sympathisants de son bord politique. Cette convocation des membres de sa classe politique du mercredi 31 octobre 2018  à l’espace « Colombe de Paix » par Mme Aka Batlo Jeanne, membre du conseil des sages dudit parti, cachait-elle des non-dits. Selon le quotidien « Le Nouveau Réveil » en date du 02 octobre 2018, cette rencontre « est de permettre au Pdci-Rda de relever la tête à Bingerville après ce moment d’étourdissement de ses militants qui se posaient des questions suite à ce qu’il convient d’appeler la défection de quelques responsables dont le maire Djoman », a souligné l’aînée de la génération militante.  En présence donc de secrétaires généraux de sections, de présidents de comités de bases, de membres des structures spécialisées, (Ufpdci, Jpdci-Rda), de militants, la doyenne n’est pas passée par le dos de la cuillère pour lancer des piques au premier animateur du Pdci-Rda à Bingerville Beugré Djoman. « Cette rencontre est un essai pour voir et démontrer que le Pdci-Rda ne doit pas disparaitre ici à Bingerville », a-t-elle rassuré. A cette rencontre plusieurs militants lui ont traduit leur reconnaissance et l’ont sollicitée de reprendre les choses en main en vue d’un redécollage du Pdci-Rda sous « la houlette d’un nouveau délégué ».  Membre du conseil des sages, Mme Aka Batlo Jeanne aurait pu, à l’occasion, inviter, même en privé, l’actuel délégué pour des échanges, si houleux soient-ils, car nul, s’il n’a assez de bon sens, ne peut lui disputer sa qualité de « gardienne » du temple du Pdci-Rda à Bingerville. Et c’est sûrement en cette qualité qu’elle s’est octroyé le pouvoir de réunir toute la représentativité de son parti dans sa localité, ce jour. Aussi, en qualité de collaboratrice directe du fondateur du Pdci-Rda, elle aurait dû depuis longtemps convoquer son jeune frère pour lui prodiguer des conseils quant à l’orientation de la vie du parti, car  Bingerville étant un symbole incontournable dans l’histoire de la Côte d’Ivoire en général et singulièrement du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Qu’elle ne rejette pas la responsabilité qui lui  incombe en tant que pionnière vivante de l’héritage de son père, le président Félix Houphouët-Boigny, dans les dérives  du Pdci-Rda à Bingerville.  Notre intention n’est pas de créer une quelconque polémique, mais le constat est clair que quelque chose se trame et la « Mémé » de la politique ivoirienne  doit jouer balle à terre, afin de consolider les acquis, car en politique les consultations sont importantes. Il est encore temps que les responsables, au plus haut niveau de la hiérarchie du Pdci-Rda se saisissent de cette opportunité  pour  trouver des solutions au risque de voir le bicéphalisme s’instauré dans cette délégation.

Facebook