Bingerville/Les commerçants bientôt recasés

Par Brou François/afriquematin.net

Venus sur invitation du Conseil municipal avec  à sa tête le maire Beugré Djoman, plus d’une centaine de victimes et familles de victimes des casses et de destruction de magasins opérées récemment par les services étatiques ont été reçues le mercredi 13 juin 2018  dernier à la salle des mariages de ladite mairie. Le  Sous-Préfet de la localité Anoh Bédia Oswald, qui présidait cette rencontre, a,  d’abord  adressé le « yako » des autorités gouvernementales pour les désagréments consécutifs aux destructions de leur commerce magasins et autres activités génératrices de revenus. « Nous avons été tous surpris par le délai  d’engagement des travaux, du fait de l’information qui ne nous est pas  remontée à temps, par les services commis à la tâche. Ces incohérences au niveau de l’administration nous obligent tous à regretter ces actes de démolitions », a-t-il introduit.  Expliquant le bien-fondé de cette rencontre et ayant pris acte, le premier magistrat de la commune Beugré Djoman  a, à son tour, rassuré les victimes à l’effet de les recaser dans un délai raisonnable.  «Aux jeunes, aux femmes, aux hommes qui ont perdu leur activité, le conseil municipal et moi-même, nous prendrons toutes les dispositions, dans la mesure du possible pour vous soutenir. Je voudrais vous rappeler que ce projet date depuis  1981 et quand le président Houphouët-Boigny a décidé de construire le boulevard Mitterrand, il avait prévu l’élargissement de cette voie et le prolongement de ce boulevard jusqu’à Eloka-Ebra », leur a-t-il rappelé. Reconnaissant les efforts consentis par les victimes, le maire Beugré Djoman a compati à cette épreuve douloureuse, «nous sommes tous des perdants, je vous dis yako pour tout ce que vous avez perdu », a-t-il soutenu, au nom du conseil. Par la voix de David Amata, représentant le collectif des commerçants, il a suggéré que « face aux  préjudices subis, les commerçants souhaitent le recasement sur de nouveaux sites, de leur choix, répertoriés et proposés à la mairie ». D’autres  rencontres sont prévues dans les prochains jours en vue de trouver des solutions rapides.

Les commentaires sont fermés.