Bingerville-Fête des mères/Le maire couvre de bonheur les enseignantes du groupe scolaire Arhogninci et la jeunesse féminine de la commune

Par Iris Fabiola Yaëlle et Pacôme Gnéninhoun/afriquematin.net

Les locaux de l’orphelinat ont  abrité le samedi dernier 26 mai 2018, la célébration  des jeunes mamans organisé par le bureau de la jeunesse communale, avec à sa tête le président Toa Aimé. Cette initiative prise et renforcée par le maire est une inspiration divine, et elle vient à point nommé pour corriger l’injustice faite aux jeunes  dames.

« Ce sont  nos mamans qui sont à chaque année honorées et cette année le premier magistrat de la commune, qui, plaçant la jeunesse au cœur de son projet de développement a décidé de mettre du baume au cœur à ses filles », a-t-il déclaré.  Invité à cette cérémonie, le missionnaire Dro qui, dans son intervention a rappelé aux femmes, leur rôle indéniable dans la stabilité et le développement de la société a indiqué que « dans  le livre de genèse la bible dit que quand DIEU a créé les animaux et tout ce qui existe il les a présentés  à l’homme ; mais il  n’était pas heureux. Mais quand Adam a vu Eve, il a trouvé sa gloire et sa joie de vivre. Pour vous dire que  vous, nos mamans, constituez notre source de bonheur », a-t-il affirmé.

 Prenant la parole, le maire Beugré Djoman n’a pas manqué de rappeler le rôle important des femmes  dans sa cité avant de les bénir. « Aujourd’hui si  Bingerville fait parti des meilleurs communes de Côte d’Ivoire et que tout le monde veut habiter chez nous, c’est grâce à vous  les femmes  qui êtes toujours disciplinées, mobilisées  et motivées.

Je vous en encourage à toujours travailler. Il ne peut avoir développement sans les femmes, nos mamans, nos sœurs qui  constituent la lumière de la vie, du foyer, elles  nous soutiennent dans toutes les étapes de notre vie. Je vous encourage à demeurez tous jours femmes soumises, batantes, dynamiques et travailleuses. En ce jour  béni je vous souhaite bonne fête, que DIEU  bénisse vos différents foyers et que sa main sois toujours sur Bingerville vive les femmes ». a-t-il encouragé et conclu. Rappelons qu’en prélude à cette commémoration festive, les enseignants et le personnel du groupe scolaire Arhongninci  ont honoré leur fondatrice, Mme Beugré Christine, le vendredi dernier au sein de l’établissement. En sa qualité de parrain de la cérémonie, le maire Beugré Djomanivation a exhorté tout le corps enseignants à exercer leur métier dans la sagesse, qui est « d’abord source d’excellence et de motivation », leur a-t-il rappelé. Plusieurs présents ont été distribués.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook