ads bas

Bingerville-Fête de génération/La catégorie Blessoué Dougbo dans la cour des grands

ads bas

 Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Le village d’Akouai-Agban, situé dans la localité  de Bingerville, a célébré le samedi 25 aout 2018, la fête de génération de la catégorie Bléssoué Dougbô. La sortie  officielle de cette  catégorie a mobilisé pour la circonstance, les populations des villages voisins, autorités coutumières religieuses en présence de l’un des plus illustres fils du village, l’Evêque métropolitain Monseigneur Siméon Ahouana. Moment festif, de joie et de réjouissance, telle que  qualifiée,  et sous la tutelle  du Gouverneur du District d’Abidjan, Beugré Mambé, du maire de la commune de  Bingerville Beugré Djoman et de la notabilité, cette cérémonie a connu le succès escompté. Désigné comme parrain de la cérémonie, Diaby Lanciné, directeur général du Fonds d’entretien routier, empêché, Ben Kayala qui le représentait, a, en compagnie du directeur des affaires administratives du Fer, Amon Lucien, également fils de la localité, encouragé les membres de cette génération de par son adresse. A juste titre, il a transmis le message  de fraternité, de paix et de réconciliation à ses parents Atchans de Bingerville. « Le parrain m’a ordonné de vous dire qu’il est très  heureux d’avoir été désigné comme le garant de la sortie de cette danse traditionnelle ébrié », a-t-il fait savoir. Lançant un appel à l’endroit de ses frères de la communauté Atchan, Ben Kayala, a encouragé à cet effet, de continuer de faire confiance aux autorités ivoiriennes en l’occurrence le président de la république et à son premier ministre. « Vous n’êtes pas sans ignorer que le 04 août à Songon -Kassambré, le premier ministre a fait une promesse ferme à la communauté Atchan, que les prochains mois, il allait donc procéder  à un reprofilage lourd d’une distance de  plus d’une trentaine de kilomètres de route dans treize villages ébrié. Le premier ministre me charge de dire à la population Achan de Bingerville que cette promesse sera tenue. L’étude de faisabilité de ce projet est déjà réalisée et que les prochains jours toutes les pistes qui sont ici seront reprofilages », a-t-il rassuré. En sa qualité de co-parrain, Abrogoua Eddy s’est félicité de la réussite de cette fête « à l’allure d’un carnaval, mais qui est plein de sens », a-t-il reconnu. Signalons que cette aubaine a été une opportunité pour quelques  touristes  de découvrir  cette culture.

Les commentaires sont fermés.