Attaque djihadiste/Un camp de l’armée nigérienne visé

La zone frontalière entre le Mali et le Niger a été à nouveau la cible d’hommes armés. Un camp militaire nigérien a été attaqué, hier  lundi 1er juillet 2019, par « deux véhicules kamikazes appuyés par des bandits à motos ». 

Selon l’Afp, la base militaire majeure qui a été visée est située dans la région d’Inates, dans l’ouest du Niger. Les soldats s’y entraînent pour prendre part à l’opération de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma).

Il s’agit d’une zone sensible. Dix-huit combattants de l’organisation État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) y ont été tués lors d’une opération conjointe des forces armées nigériennes, françaises et américaines menée du 8 au 18 juin 2019 dernier dans l’ouest du Niger.

L’opération conjointe s’était déroulée dans la région frontalière nord de Tongo   où un groupe est actif.

Cette attaque survient au moment où Niamey accueille cette semaine   un sommet de l’Union africaine (UA) qui doit réunir  du 4 au 8 juillet 2019 une cinquantaine de chefs d’État.

Source : france 24.com avec AFP et Reuters

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook