Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Atelier : L’équipe de Mesmin Komoé invite le gouvernement à s’investir dans l’arrimage MUGEFCI/CMU

Par Vouzo Zaba, Afriquematin.net

En prélude à l’opérationnalisation généralisée de la Couverture Maladie Universelle prévue pour commencer le 1er avril 2019, la  Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI) et les organisations professionnelles et syndicales de fonctionnaires en activité et à la retraite se sont réunie en atelier, les 07 et 08 février 2019 à Grand Bassam, en vue de présenter  les modalités de mise en œuvre du projet de panier de soins du Régime Complémentaire et Obligatoire (RCO) tel que défini par le décret n°2017-194 du 22 mars 2017 et leurs impacts sur la mutuelle et ses adhérents.

 En entame,  une présentation  du fonctionnement de la MUGEFCI au regard de la réglementation communautaire, du projet de panier de soins du Régime Complémentaire Obligatoire (RCO) et de l’impact  du démarrage de la CMU sur la MUGEF-CI  à été fait à l’endroit des organisations professionnelles et syndicales présentes.

Ceux-ci,  après avoir planché sur les présentations faites sur les points essentiels de l’atelier, ont fait ressortir certains  dysfonctionnements. Le premier est le désaccord du   Décret n°2017-194 du 22 mars 2017 d’avec les dispositions du règlement N°07/2009/CM/UEMOA portant règlementation de la mutualité sociale au sein de l’UEMOA. Le second point de dysfonctionnement est l’insuffisance  des  ressources financières allouées à la MUGEF-CI  pour en assurer la pérennité. En outre, ils ont fait le constat suivant lequel  l’offre de couverture du projet de panier de soins du Régime Complémentaire Obligatoire (RCO) marque  une dégradation réelle pour une  prise en charge médicale efficiente des fonctionnaires et agents de l’Etat. Enfin, Ils ont prévenu que  les modalités actuelles du démarrage de la CMU entraineront  une rupture de la prise en charge des bénéficiaires de la MUGEF-CI pendant le délai de carence de 3 mois.

A la fin de l’atelier,  l’ensemble des participants se sont engagés à mettre en œuvre certaines recommandations  essentielles   à même de garantir  la pérennité de leur maison  commune. C’est, entre autres : engager des négociations avec l’Etat pour assurer la prise en charge des mutualistes pendant la période de carence de la CMU , inviter le gouvernement à réviser le Décret n°2017-194 du 22 mars 2017 en vue de le mettre en conformité avec les dispositions du règlement N°07/2009/CM/UEMOA portant règlementation de la mutualité sociale au sein de l’UEMOA ,mobiliser l’ensemble des syndicats et organisations professionnelles des fonctionnaires et agents de l’Etat en activité et à la retraite à engager des actions pour l’accroissement des ressources financières de la MUGEF-CI à travers notamment l’obtention et le paiement effectif d’une part patronale au démarrage de la CMU .

Il est à rappeler que cet atelier de réflexion sur l’arrimage  MUGEFCI/CMU s’inscrit  dans  les activités d’optimisations des actions de la MUGEFCI envers ses adhérents, activités initiées par  son  président du conseil d’administration , Kouamé Mesmin Komoé,   et qui visent à faire de la mutuelle des fonctionnaires de Côte d’Ivoire l’une des références en Afrique subsaharienne.

 

 

 

 

 

 

 

Facebook