Assemblée générale mixte de la MUGEF-CI/ 700 millions d’excédent budgétaire pour 2019 et plus de 400 nouveaux médicaments.

Par Vouzo Zaba/ Afriquematin.net

La Mutuelle Générale des Fonctionnaires et agent de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI) a tenu une assemblée générale mixte le jeudi 03 aout 2020 à la salle Adiko Niamkey de la Bourse du Travail d’Abidjan-Treichville. De nombreuses résolutions ont été adoptées lors de cette assemblée  dont l’ajout d’une liste de plus de 400 médicaments remboursables du Régime Complémentaire Obligatoire (RCO).

Un Fonds de Secours Mutuels pour faire face aux nombreuses urgences d’ordre sanitaire des mutualistes, une liste additive de plus de quatre-cents (400) médicaments remboursables  du Régime Complémentaire Obligatoire (RCO) pour maintenir un niveau de prestation appréciable en faveur des mutualistes, une modification du budget 2020 en raison de la crise sanitaire de la Covid-19. Ce sont là les principales résolutions adoptées par cette assemblée générale mixte après la communication  faite  par le conseil d’administration de la MUGEF-CI sur  l’excédent budgétaire de plus de  sept-cents (700) millions réalisés au cours de l’exercice 2019.

 Kouamé Mesmin Komoé, PCA de cette mutuelle, a tenu à clarifier au public, l’usage dont fera  l’objet cet l’excédent  budgétaire r « Il  va être réinvesti pour le bien être des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire. Ainsi donc, nous avons adopté une résolution visant à renforcé la liste des médicaments  du Régime Complémentaire  Obligatoire (RCO) pour le faire passer de 1607 médicaments à 2013. Donc nous avons un peu plus de 400 nouveaux médicaments qui s’ajoutent pour une meilleure prise en charge des mutualistes. Une autre partie de cet excédent va constituer un fond de secours mutuel pour que les fonctionnaires qui présente des difficultés particulières ou qui sont particulièrement fragilisés par la maladie ou par quelques autres difficultés sociales puissent voir un niveau de prise en charge un peu plus élevé de la MUGEF-CI. Et la dernière partie de cette excédent a été affecté aux investissements  parce que  pour nous, il est bon de déconstiper les services de la mutuelle,  donc rapprocher la MUGEF-CI  des mutualistes et cela nécessite  que nous puissions, en pleine propriété, acquérir des bureaux, mais également ouvrir des centres de santé à l’intérieur du pays pour l’ensemble de nos mutualistes. En l’espèce, il s’agit des villes de Yamoussoukro, de Soubré, de Daloa, et de Bouaké. Dans l’ensemble de ces localités, les fonctionnaires auront droit à des services médicaux de fonctionnaires avec un niveau de prise en charge beaucoup plus amélioré ».

                                                                Kouamé Mesmin Komoé, PCA de la MUGEF-CI;

En outre, le chef de file des mutualistes  à  informer les fonctionnaires sur l’évolution de l’arrimage de la MUGEF-CI d’avec la CNAM : « Nous avons regardé les différents chiffres à ce jour et on se rend compte que le montant  affecté à la prise en charge des fonctionnaires et agents de l’Etat, dans le cas de la couverture maladie universelle reste assez faible au regard  du montant de cotisations perçues. Donc avec la CNAM, nous allons également demander que le point soit fait pour que sur ce panier là, on puisse améliorer de façon considérable  la prise en charge des fonctionnaires  étant entendu que l’enveloppe financière disponible  est suffisamment importante ».

Pour terminer, il a pointé du doigt la concurrence déloyale de certaines mutuelles  qui critiquent  à tord, selon lui,  la MUGEF-CI et est revenu sur l’accès à la propriété foncière longtemps réclamé par les mutualistes  : « lorsqu’on arrête un certains nombre de décisions, il se trouve des mutuelles ou des organismes d’assurances maladies  qui nous dénigrent mais qui par derrière s’organisent pour offrir les mêmes prestations que la MUGEF-CI aurait pu couvrir mais à des coûts beaucoup plus élevés. Vous le savez,  l’avantage de la mutuelle est qu’elle repose sur la solidarité. La solidarité est beaucoup plus élevée lorsqu’elle est inclusive mais si nous émiettons nos forces pour nous constituer en de micros mutuelles, ici et là, il est acquis que nous allons payer beaucoup plus cher là où, si nous étions nombreux sur un même régime ou un même produit, nos coûts seraient  relativement  bien maîtrisés. C’est ce qui est vraiment dommage et c’est ce que nous avons dénoncé. Mais nous avons également dit que la mutuelle aujourd’hui a pour objectif de répondre aux besoins réels des mutualistes et un des besoins longtemps exprimés par les mutualistes c’est l’accès à la propriété foncière, c’est-à-dire, l’accès au logement. Ils souhaitent  que  par le truchement de leur mutuelle, l’on puisse leur faciliter la réalisation d’un tel rêve. Nous voudrions rassurer les fonctionnaires que c’est chose faite. En secret nous y travaillons. Nous en parlons aujourd’hui parce que grâce à Dieu, c’est visible. Les premiers logements qu’on peut mettre à leur disposition sont en train de sortir de terre »

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook