Après ses outrages contre le Maire Kalou Bonaventure, le Journaliste Léon SAKI “assomme” Doumbia Major.

DOUMBIA MAJOR, L’AMBASSADEUR KALOU BONAVENTURE EST BIEN MIEUX QUE TOI.

Par Léon SAKI

Doumbia Major, « l’homme au katana », appelé ainsi pour le mérite d’avoir introduit la MACHETTE et la violence à l’université, sous l’auspice de politiciens véreux, intrigués par le souci illusoire de s’accaparer de l’appareil universitaire, annonce son retour par des attaques gratuites contre des hommes respectables comme le Maire de Vavoua, M. Kalou Bonaventure.

L’avocat des causes inutiles et superfétatoires obstinément obnubilé par un destin tragique aux senteurs cupides et mercantiles, brandissant des cartons poudreux de diplômes mal acquis, il a perdu de vue l’essentiel.

L’homme de qui l’histoire retiendra d’avoir sacrifié plusieurs ‘’générations’’ d’étudiants, et pour qui l’université continue de porter les stigmates des graves blessures devenues irréparables, s’exhibe comme un apôtre de la connaissance, ignorant regrettablement que l’histoire ne s’écrit pas seulement qu’avec le crayon.

Crois-tu que parce que tu écumes les salles de collèges que tu es plus intelligent que Béhanzin et Samory Touré; Anne Zingha et Nelson Mandela ? Non. Le penser, montre l’étendue de ta nullité et de tes limites intellectuelles. Il est bon de t’instruire que l’un des plus grands architectes, Franck LIoyd Wright, l’artiste Jimi Hendrix, l’inventeur Steve Jobs… (ils sont des millions) n’ont pas le doctorat encore moins le Bac. Cependant, ils ont agréablement et considérablement impacté l’histoire du monde.

Mais enfin que peut-on retenir de toi, le détenteur de tous les diplômes inimaginables, toi qui sais le sens de tous les mots, le docteur en sciences du langage, spécialiste en textométrie? Absolument rien du tout. Aujourd’hui prononcer ton simple nom renvoie à de tristes souvenirs qui donnent froid dans le dos.

Je trouve qu’il est lâche voire incompétent d’user de ses capacités à manipuler les lettres pour insulter, dénigrer, outrager si on ne peut s’en servir pour une bien meilleure cause.

Tu sommes Kalou Bonaventure de semi-analphabète et pourtant son niveau de langage est bien plus élevé que le tien ;
Tu le qualifies de semi-analphabète et pourtant son niveau de raisonnement et d’intelligence est visiblement supérieur au tien ;

Tu le traites de semi-analphabète et pourtant sa réussite sociale est beaucoup plus remarquable que la tienne, toi qui croupit regrettablement sous le poids des compromissions éhontées et de la déchéance morale ;
Tu le traites de semi-analphabète et pourtant ton triste parcours porte les tâches de sang des étudiants marqués à la machette par ta philosophie martiale;

Tu le traites de semi-analphabète et pourtant tu ne peux égaler le niveau de respect et de considération que lui vouent les populations et le monde entier pour son sens de partage et d’humanisme ;

A y voir plus clair, n’est-ce pas toi en réalité le véritable semi-analphabète ?

La valeur d’un homme ne se découvre pas dans les cartons poudreux d’une université. La valeur d’un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse et sa capacité à mettre tout le monde d’accord sur ses qualités et ses mérites.

Or la valeur par laquelle toute la Côte d’Ivoire reconnait Doumbia Major est celle du mécréantisme et du banditisme politiques. Si c’est cela, contribuer à la vie démocratique de son pays, alors il y a lieu de s’inquiéter pour ce pays. Doumbia Major, l’ambassadeur Kalou Bonaventure est de très loin préférable à toi.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook