Après le suicide de son fils, un père alerte sur les dangers du « Momo challenge »

Le 14 octobre, Kendal 14 ans se pendait dans sa chambre. Son père accuse le « Momo challenge ».

Le 14 octobre dernier à Rannée en Ille-et-Vilaine, René Gattino découvrait son fils pendu dans sa chambre. Aujourd’hui en colère, il veut alerter sur les dangers d’Internet et du « Momo challenge », une série de défis qui pousserait les ados jusqu’au suicide et dont selon lui, Kendal 14 ans, a été victime: « Ce que je ne veux pas c’est que quelqu’un d’autre décroche son fils au réveil. C’est surtout ça. C’est plus qu’horrible ».

René ne comprend toujours pas le geste de son fils. Pour lui, Kendal, apprenti de cuisine en alternance, était un adolescent de 14 ans qui pensait à son avenir. Après le drame, ce sont ses sœurs, décidées à ne pas rester sans réponse qui sont allées fouiller son historique internet: « Elles ont réussi à ouvrir sa boîte mail. Elles ont découvert qu’il avait fait des recherches sur le ‘Momo challenge' » explique-t-il. « Il a fait des recherches sur comment se ‘paralyser les jambes’, ‘comment se suicider’! ».

Enquête ouverte

Des défis dangereux semblables à ceux du « Momo challenge »: ce jeu macabre dont la dernière épreuve serait le suicide. René Gattino assure ne pas avoir de preuves du lien entre ce jeu et la mort de son fils. Mais pour lui, aucun doute, Internet est en cause.

« C’est un vrai danger pour les gamins. À partir du moment où il se connecte sur Internet ils sont en danger de mort. Pourquoi on n’en parle pas plus que ça ? Pourquoi on ne fait pas une alerte générale à longueur de temps et pas juste une de temps en temps ? Il faut matraquer », assure-t-il.

Après la mort de Kendal, une enquête a été ouverte pour « provocation au suicide d’un mineur ». Le parquet de Rennes assure que les investigations pourraient prendre plusieurs semaines et précise que différentes pistes sont explorées.

Source: www.bfmtv.com

Les commentaires sont fermés.