ads bas

Allah-Kouadio Rémi (vice-président du pdci) depuis Dimbokro / « Le renouvellement du Pdci-Rda est en marche…»

ads bas

Promise lors de sa campagne des élections législatives de 2021, le député de Dimbokro commune a offert une permanence au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire –Rassemblement Démocratique Africain (Pdci-Rda). La cérémonie de remise de cette infrastructure a eu lieu le samedi 2 avril 2022, à Dimbokro.

S’adressant à son auditoire composé de militants du Pdci-Rda, et de Parti alliés notamment le Ppa-Ci de tête couronnées ainsi que de guide religieux, le vice-président du Pdci-Rda, parrain de la cérémonie Allah-Kouadio Rémi, a eu un discours d’une grande clarté « le Pdci-Rda a pour ambition de reconquérir le pouvoir d’Etat parce qu’il a pour vocation de diriger ce pays qu’est la Côte d’Ivoire. Selon l’ancien ministre de la santé, la différence est nette, entre la gestion du Pdci-Rda et celle des régimes lui ayant succédé. Aujourd’hui, les ivoiriens ont soif du pdci-rda, » a jugé Allah-Kouadio Rémi.

Le collaborateur du président Henri Konan Bédié a galvanisé les uns et les autres, les invitant à se donner les moyens de réaliser l’ambition de reconquête du pouvoir. M. Allah a, surtout prévenu que « la reconquête du fauteuil présidentiel par le Pdci-Rda passerait par la réussite des élections locales (municipales et régionales de 2023). Le Pdci-Rda est debout et il doit revenir au pouvoir. Le pouvoir ne se décrète pas, il y a des règles, il y a des dispositions à prendre. Parce que le pouvoir s’acquiert. Nous ne pouvons pas revenir au pouvoir si nous ne gagnons pas les élections locales. Donc, il nous faut d’abord gagner les élections locales c’est –à-dire la mairie et le conseil régional. Alors, allez récupérer la mairie et le conseil régional et ensuite ramenez au Pdci-Rda. C’est  un défi certes, cependant vous pouvez le relever sans problème si vous êtes unis. C’est sur ça que nous devons nous concentrer d’abord avant d’aborder les élections présidentielles en 2025 », a dit Allah-Kouadio Rémi. Revenant sur les récentes missions d’évaluation, d’information et d’écoute, le coordonnateur général du Comité Politique du Pdci-Rda s’est réjoui de l’implication de plus en plus forte des jeunes cadres du parti dans sa gestion. « Pendant cette tournée du Pdci-Rda, nous avons vu la détermination des jeunes à faire en sorte que notre Parti Politique reste toujours debout. Ils ont pris eux même l’engagement de conduire des délégations à travers la Côte d’Ivoire. Ils ont parcouru les 357 délégations. Les militants étaient contents de les recevoir et nous qui les avons mis en mission étions très fiers de ce qu’ils s’approprient le rayonnement de leur Parti Politique. C’est dire que le renouvellement du Pdci-Rda est en marche », a encore exprimé l’ex-membre du gouvernement. Abondant dans le même sens de la remobilisation des troupes, la vice-présidente Bobi Assa Emilienne, a fait remarquer que son Parti doit maintenant bénéficier de l’adhésion massive des populations à son idéologie. Par ailleurs, la vice-présidente du sénat a invité les militants et les sympathisants du Pdci-Rda à traduire leur adhésion au vieux Parti dans les urnes. « Le Pdci-Rda notre grand Parti Politique, a beaucoup de militants, beaucoup d’admirateurs et beaucoup de sympathisants. C’est bien tout cela, mais il faut que cela puisse profiter à notre grand Parti politique quand nous allons à des élections. Il faut donc que les militants, les sympathisants et les admirateurs deviennent des potentiels électeurs. Alors, il est temps que ces militants, sympathisants et admirateurs se muent en électeurs afin que le Pdci-Rda revienne au pouvoir d’Etat pour le bonheur des ivoiriens »,  a sensibilisé Bobi Assa Emilienne. La sénatrice du N’zi a demandé aux responsables locaux d’encadrer les militants qui n’ont pas encore de documents afin qu’ils puissent les obtenir. Le délégué communal Giscard Koffi a rassuré les autorités de ce que Dimbokro demeure toujours le bastion imprenable du Pdci-Rda,

Quant au donateur, Konan Kouakou René, il a expliqué qu’il s’agit d’une promesse faite lors de la campagne pour les élections législatives, selon lui, « les réunions de ce grand parti politique se tenaient dans des domiciles ou des hôtels. Toutes choses qui n’honoraient le Pdci-Rda. Donc, j’ai décidé d’offrir un cadre de rencontre plus adapté et digne de notre formation politique. Dimbokro est la ville martyrs tout le monde le sait et donc, il fallait corriger cela et je l’ai fait ».

Le titre est de la rédaction.

Source : L’inter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.