Afrocentrisme /Le Professeur Ama Mazama annonce la construction d’un temple ancestral en Côte d’Ivoire

Par Guillaume Ahi/afriquematin.net

La Présidente mondiale de l’Afrocentrisme, le Professeur Ama Mazama, par ailleurs, Directrice des études supérieures en Africologie et études afro-américaines à Temple University de Philadelphie, auteur du livre « Impératif Afrocentrique », séjourne actuellement sur les bords de la Lagune Ebrié.  Venue des Etats-Unis, cette illustre écrivaine de nationalité Guadeloupéenne a rendu une visite aux membres de la plateforme de l’Association des Antillais et Guyanais de Côte d’Ivoire.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine culturel noir, s’est tenue, ce vendredi 25 juin 2021, au siège de ladite association sis à Abidjan Cocody-Danga, rue Cannebière.

Quelques membres, heureux de se retrouver avec le Professeur Ama  Mazama.

A l’entame de ses propos, le Professeur Ama Mazama s’est dite heureuse de rencontrer pour la première fois ses siens et a tenu dire l’objet principal de sa visite.

Les échanges ont été fructueux.

« L’organisation que je préside s’est engagée, il y a 10 ans, à construire un centre ancestral pour la renaissance africaine, dans la commune de Jacqueville. C’est vraiment l’objet de ma visite pour faire avancer ce dossier afin que nous puissions poser la première pierre dans 6 mois. Ce projet va consister à créer un cadre pour des rituels et des cérémonies », a souligné Ama Mazama. Avant d’apporter une critique sur la situation du noir à travers le monde. « Nous devons faire tout ce que nous pouvons afin d’œuvrer pour un nouveau regard sur notre histoire et une nouvelle interprétation de ce qu’on appelle l’esclavage, insister pour que les choses soient vues de notre point de vue, pas forcément de ceux qui ont mi ce système en place ».

Jocelyne Kopta, Past présidente de l’association s’est, quant à elle réjouie, de la visite du Professeur Ama Mazama « Nous avons invité madame Ama Mazama, parce qu’on a appris qu’elle est une des nôtres. Nous avons quelque chose de commun, nous voulons faire connaître le passé qu’il y a eu entre l’Afrique et les Antilles. Nous le faisons déjà chaque 10 mai à travers la commémoration de l’abolition de l’esclavage. Nous allons voir comment nous pouvons l’accompagner… », a-t-elle indiqué.

Belle rencontre entre les membres de la communauté Antillaise et Guyanaise, en présence de la présidente de cette plate-forme Rollande Etté (de dos).

Le  vice-président de l’Association des Antillais et Guyanais de Côte d’Ivoire, Georges Ravoteur , visiblement heureux, a tenu à exprimer sa joie et expliquer les raisons qui les a motivées à inviter le Professeur Ama Mazama. « Je suis très content que cette dame soit venue…je me suis dit qu’il faudrait qu’on la reçoive au sein de notre association. Et, elle nous a donné pas mal d’indications sur l’Afrocentrisme »

Cette visite a été l’occasion pour les membres de cette association,  qui existe depuis 1953 en Côte d’Ivoire et compte une centaine d’adhérents et de sympathisants,  de rendre un hommage à leur illustre compatriote.

Facebook