ads bas

Afrique du Sud : divorce consommé entre Nedbank et KPMG

ads bas

Nedbank ne confiera plus son audit à KPMG à partir de mai prochain. La banque sud-africaine vient de mettre fin à son contrat avec le réseau international des cabinets d’audit.

KPMG très mal en point ces derniers temps en Afrique du Sud. Tant la structure basée à Amstelveen aux Pays-Bas continue de perdre ses clients sud-africains.

La dernière entreprise à prononcer le divorce, c’est Nedbank, une banque basée à Johannesburg et dont le capital est possédé à 50 % par la compagnie d’assurance britannique « Old Mutual ».

En avril dernier, le pays de Nelson Mandela a demandé à KPMG de cesser d’auditer ses institutions, en raison de « risques importants  que comportait la poursuite de la collaboration », seloln l’expression de Kimi Makwetu, l’auditeur général en Afrique du Sud.

À plus forte raison, KPMG est selon des observateurs, lié à des scandales de corruption en lien avec les Gupta, une richissime famille sud-africaine d’origine indienne engluée elle-même dans de vastes entreprises de fraude et de corruption. Ces scandales ont aussi eu contribué en grande partie à la destitution de l’ancien Jacob Zuma qui est jusqu’ici poursuivi par la justice de son pays.

Dès lors, comment procédera KPMG pour laver son image qui semble ternie au point de perdre autant de clients ? En tout cas, l’avenir du consortium d’auditeurs ne semble pas trop radieux dans la Nation arc-en-ciel.

Source: John Ndinga Ngoma Content provided by REUTERS

Les commentaires sont fermés.