Affaire « Pandora Papers » : Patrick Achi nie toute « action illicite »

Cité dans l’affaire ‘’Pandora Papers » le premier ministre Patrick Achi a confirmé l’existence de l’entreprise offshore aux Bahamas. Cependant, il a nié formellement toutes les accusations portées à son l’encontre dans un communiqué par le biais de ses services, lundi 04 octobre 2021.

Il y a 25 ans, « alors entrepreneur et consultant en stratégie, Patrick Achi a créé en 1996 à Abidjan la société Stratégie et Management Consultants qui est intervenue pour de nombreux clients privés et publics en Côte d’Ivoire et a toujours rempli l’ensemble de ses obligations légales, fiscales et sociales », indique le communiqué.

« Dans la perspective de missions à l’international, que son activité de consultant pouvait impliquer légitimement, une société a été immatriculée en 1998 à l’étranger, avec toutes les formalités légales », souligne ledit communiqué en précisant qu’à cette époque, « Patrick Achi n’avait aucun engagement politique ni aucune fonction publique, ou institutionnelle ».

« Cette société immatriculée à l’étranger n’a en fait jamais eu aucune activité », selon les services du Premier ministre, ils affirment qu’il « s’en est donc séparé en 2006 ».

« Cette société n’a jamais servi de support à la moindre évasion fiscale, à la moindre transaction illicite, au moindre détournement de fonds publics, à la moindre activité illégale », continuent-ils.

« Prétendre le contraire est une atteinte grave à la vérité comme à l’honneur et l’éthique tant civique que professionnelle de Patrick Achi », ajoutent-ils.

Ce dernier « ne permettra plus que son nom puisse être amalgamé avec des agissements illicites et ainsi sali par des esprits aux motivations indéterminées ».

Il faut rappeler que le président Alassane Ouattara a nommé le lundi 8 mars 2021 Patrick Achi, pour remplacer temporairement le Premier ministre Hamed Bakayoko souffrant.  Il a été confirmé dans ses fonctions actuelles, en avril de la même année après le décès de Hamed Bakayoko.

Source : Rtiinfo

Le titre, le chapeau et la conclusion sont de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.