ads bas

Affaire libération de Gbagbo/ La reggae star Serges Kassy répond au président Burkinabé: « Je ne trouve pas sérieuse votre sortie inopportune »

ads bas

Monsieur le président du Burkina Faso, Mr Roch Marc Kaboré,

pour tout le respect que j’ai pour vous, l’artiste engagé ivoirien que je suis, me permets de vous faire un certain nombre de rappels suite à votre dernière sortie dans l hebdomadaire Jeune Afrique. S’il y a un peuple qui devait avoir de la rancœur en ce moment contre un autre peuple,c est bien le peuple ivoirien. Si la côte d ivoire mon pays est dans cette situation actuelle, c’est bien parce que votre prédécesseur burkinabé, Blaise Compaoré l’a voulu ainsi. Sous vos yeux, votre pays le Burkina Faso, pays frère, sous la houlette du premier cioyen, a engagé sa responsabilité évidente et physique, dans la déstabilisation de mon pays. Pour votre gouverne, je voulais me permettre de vous rappeler des faits. Base arrière d’une rébellion dirigée par Soro Guillaume et commanditée par Alassane Ouattara, qui est un de vos ressortissants, votre pays a entretenu, organisé, entraîné cette rébellion pour orchestrer une guerre en Côte d’ivoire. Pire, l’armée Burkinabé a participé à l’assaut lancé depuis le 19 septembre 2002, qui s’est achevé le 11 avril 2011. Des milliers d’ivoiriens, sous les balles assassines de l’armée burkinabée dirigée par un certain général Diendéré, sont morts. Cette orchestration meurtrière bien huilée par l’Etat burkinabé, sous Blaise Compaoré a abouti à l’installation d’Alassane Ouattara, votre ressortissant  au pouvoir. toutes les richesses de mon pays la côte d’Ivoire sont pillées, et déversées sous vos yeux au Burkina Faso qui en a fait un butin de guerre. Mieux monsieur le président, votre pays, pendant cette période, est devenu exportateur de café et cacao alors que vous ne possédez aucun plan de cacao. les chefs rebelles devenus entre temps des milliardaires, ont tous investi dans votre pays, leur base arrière qui aujourd’hui se frotte les mains. Aussi, pour respecter le deal fait à son bienfaiteur Blaise Compaoré aujourd’hui, toutes les sociétés burkinabées ont pignon sur rue en Côte d Ivoire au détriment des sociétés et PME ivoiriennes dans les marchés sans appels d offres. C’est dans cette ambiance morose, dans un pays défiguré, à genou que le peuple dans sa gentillesse légendaire continue de voir votre pays non pas en ennemi mais en ami et frère, car dans sa hauteur d’esprit, la Côte d’ivoire a pris pour seul responsable,non pas le peuple burkinabé, mais Blaise comparore, unique comptable des blessures causées. Que votre sortie hasardeuse et inopportune me gène énormément! Les burkinabés qui ont toujours vécus en parfaite harmonie avec leurs frères ivoiriens, malgré vos dires mensongers continuent toujours d’immigrer en Côte d’Ivoire. S’ils étaient tués, maltraités comme vous le prétendez, Monsieur le président, je ne pense pas que ce peuple frère, pour qui j’ai beaucoup de respect, continuerait d’immigrer massivement dans un pays où ils le sont au temps de Gbagbo. Je ne trouve pas sérieux votre sortie inopportune, et vous demande, avec tous mes respects Monsieur Marc Kaboré, de vous ressaisir. Au passage, laissez-moi vous informer, Monsieur le président, que je fais partie de ceux qui ont salué votre arrivée a la tête de ce pays frère mien.
juste la voix de l artiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.