Abidjan/Un nouveau palais présidentiel en construction !

À en croire la Lettre du Continent, la construction de ce bâtiment s’achèvera avant la présidentielle de 2020 et sera bientôt inauguré. Alassane Ouattara voudrait-il s’affranchir de la France ? Cette interrogation est d’autant plus opportune que le président ivoirien pense de plus en plus à délocaliser ses bureaux. À en croire ce journal d’investigations : « Le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a entamé la construction d’un nouveau palais présidentiel, à Abidjan. Ce futur bâtiment se situera en face de l’actuelle présidence, dans le quartier des affaires du Plateau. La supervision des travaux a été confiée à Birahima Téné Ouattara, ministre d’État chargé des affaires présidentielles et frère cadet du chef de l’État », poursuit le confrère. L’espace indiqué pour abriter ce nouveau bâtiment était initialement celui réservé au mémorial Félix Houphouët-Boigny, dont les travaux avaient été lancés par l’ex-président ivoirien. Aussi, « à supposer qu’il bénéficie des financements nécessaires », ce nouveau palais sera-t-il inauguré avant la présidentielle de 2020. Notons que l’ex-président Laurent Gbagbo avait décidé du transfert effectif de la capitale à Yamoussoukro. À cet effet, il avait entamé la construction de plusieurs bâtiments administratifs, dont un nouveau palais de la présidence de la République. Le futur palais présidentiel d’Abidjan actuellement en construction par l’architecte ivoirien Pierre Fakoury -sur le site du projet du mémorial Félix Houphouët -Boigny est un immeuble futuriste. L’édifice de cinq (5) étages est une sorte de vaisseau spatial en verre posé au-dessus d’une esplanade verdoyante. L’immeuble sera bâti sur un site d’un (1) hectare et composé d’un ( 1)étage technique, de trois (3) plateaux de bureaux, d’un (1) pavis  monumental, de quatre (4) niveaux souterrains, de deux  ( 2) restaurants, d’une (1 ) salle de sport, des locaux d’archives et de stockage et plus d’une centaine de places de stationnement. Les travaux lourds qui ont démarré depuis en  2017 dureront 24 mois pour un coût de 40 milliards de francs cfa.

Source : Firtsmag

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook