Rpc-Paix/Djè Kouadio Amédée succède à Michel Bosson

Par Haidmond Kaunan/ afriquematin.net

Le Rassemblement pour la paix et la concorde (Rpc-Paix), parti politique fondé par Lahou Adjoua Henriette qui se veut centriste ne se reconnaît pas dans le groupement dénommé «  l’Alliance » qui dit avoir rejoint le Rhdp, la semaine dernière.

A travers un point de presse fait par sa secrétaire générale adjointe, Angèle Akébli, le vendredi 14 août à son siège,  les membres statutaires du  Rpc-Paix  se disent surpris d’une telle information dans les médias. Une attitude que ces derniers n’ont point apprécier pour un parti d’idéologie centriste  qu’ils  qualifient de solitaire et de mépris des règles édictées par le bureau politique, en violation flagrante des termes de l’intérim assuré par Michel Bosson.
« Le Rpc-Paix rappelle qu’il est un parti d’obédience centriste. N’étant au pouvoir ni affilié au pouvoir, le Rpc-Paix est un parti  de l’opposition. Sa vision de paix l’oblige à choisir l’option de l’opposition », a rappelé Angèle Akébli.

Ci-dessous la déclaration

Il nous est revenu par voie de presse hier jeudi 13 août 2020 que le RPC-PAIX serait membre d’un regroupement dénommé ‘’l’alliance’’. Cette situation a permis au média de faire du RPC-PAIX, un membre de cette organisation.

La direction du RPC-PAIX, à travers toutes ses structures est surprise d’une telle information qui proviendrait d’un malentendu entretenu par une attitude solitaire du président intérimaire qui, au mépris des règles édictée par le bureau politique et en violation flagrante des termes de l’intérim dont il assure la charge, s’est présenté seul à la cérémonie de signature de l’accord dénommé ‘’l’alliance’’.

LIRE AUSSI :   Décès d’Aboudramane Sangaré : un coup dur pour l’opposition ivoirienne.

La direction du RPC-PAIX, soucieuse de l’image du parti et de sa vision centriste du développement de la Côte d’Ivoire ne saurait tolérer une telle forfaiture de la part de son président intérimaire qui a agi en ignorant les instances du parti.

La direction du RPC-PAIX tient à souligner qu’elle ne se reconnait ni de près, ni de loin par cet acte isolé qui ne l’engage en rien et qui d’ailleurs entache sa crédibilité, contrarie ses principes et met en mal sa cohésion.

La direction du RPC-PAIX s’insurge contre cette démarche qui est contraire à sa ligne directrice.

La direction du RPC-PAIX rappelle que le parti est d’obédience centriste. N’étant pas au pouvoir, le RPC-PAIX est un parti de l’opposition. Sa vision de paix l’oblige à choisir l’option d’une opposition constructive.

Depuis sa création, le RPC-PAIX prône la paix en Côte d’Ivoire en gardant sa ligne directrice qui est le centrisme. C’est tout naturellement qu’il est membre fondateur du GP-PAIX, un regroupement de partis politiques centristes dont la vision est la promotion de la paix. Il ne saurait donc trahir ce partenariat politique solide basé sur les alliances à plaisanterie.

C’est en vertu de cette vision chère à ses yeux et qui guide sa démarche politique que le RPC-PAIX ne fait qu’appeler les Ivoiriens en général et la classe politique en particulier, à la cohésion sociale, à la fraternité et à privilégier la stabilité.

De tout ce qui précède, la direction du RPC-PAIX informe qu’il est mis fin dès cet instant à l’intérim qu’assurait Docteur Michel Bosson. Il est remplacé par monsieur DJE Kouadio Amédée, précédemment directeur de cabinet qui assure désormais, la présidence intérimaire du RPC-PAIX.

LIRE AUSSI :   Littérature-Abobo/ Le Musée des Cultures contemporaines Adama Toungara accueille la finale du « Concours d’orthographe lexicale »

Fait à Abidjan le 14 août 2020

Pour la direction du RPC-PAIX,

Le bureau politique