Israël/Les élections, enjeux et mode d’emploi

Benyamin Netanyahu est soupçonné de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires et il pourrait être bientôt inculpé. Quel poids auront ces affaires dans le résultat des élections ? C’est une des  grandes inconnues du scrutin. Plus de six millions d’Israéliens choisissent ce mardi les centaines de députés du prochain Parlement monocaméral de l’État. Un scrutin qui met un terme à une campagne électorale particulièrement dure avec des attaques personnelles sans précédent .

Selon rfi.fr, le système électoral à la proportionnelle de listes est décrié. Alors même si le seuil électoral a été amené à 3,25%, le choix entre 47 listes favorise les petits partis. Et le résultat, c’est que depuis la création d’Israël aucune formation parlementaire n’a jamais obtenu la majorité absolue au Parlement. C’est ainsi que de petits partis font office de fléau de la balance ou faiseur de roi. Il fort possible que ce soit à nouveau le cas ce soir – à la fermeture des urnes.

Et le principal adversaire de Benyamin Netanyahu est l’ancien chef d’état-major Benny Gantz à la tête du nouveau parti Bleu Blanc.

Les bureaux de vote ont ouvert ce mardi 9 avril 2019 très tôt, pour des élections législatives qui décideront si le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu enchaîne un cinquième mandat ou son adversaire impose l’alternance.

Source : rfi.fr

LIRE AUSSI :   Côte d’Ivoire : la nécessaire réconciliation, réflexion sur les violences politiques