Politique/ Éric Taba, 4ième Vice-Gouverneur du district d’Abidjan : le Dynamisme au Service du Développement

Franck Elisé Bouabré correspondant Afriquematin.net

Éric Taba occupe désormais le poste de 4ème vice-gouverneur du district autonome d’Abidjan. Une nomination amplement méritée. Plusieurs signaux démontrent bien que le candidat à la dernière élection municipale à Cocody mérite bien cette nomination.

Eric Taba(arrêté en chemise verte) en compagnie de son patron, SEM Alassane Ouattara

On le sait tous, le nom d’Éric Taba rime avec développement. En si peu de temps alors qu’il n’est pas élu local, il a fasciné les populations à travers ses nombreuses actions sociales. Le collaborateur du Président de la République avait déjà compris qu’il n’a pas besoin d’être aux affaires locales pour aider « ses parents » de la commune de Cocody. Plusieurs actions à son actif font de lui le ‘’petit Ado’’. « Ce que je dis, je le réalise ; je suis comme Alassane Ouattara, mon patron », a dit Éric Taba récemment à Allakro (quartier de Cocody).

Ce vent d’action sociale « in Éric Taba » a soufflé sur plusieurs quartiers à Cocody. Ce sont entre autres les dons aux nécessiteux, les réalisations, les réhabilitations… Un autre fait qui a sûrement milité en faveur d’Éric Taba, c’est bien sa capacité d’apporter le développement à ses concitoyens. Il y a quelques mois, voyant les rues de Cocody dégradées, il a entrepris un vaste programme de reprofilage lourd alors qu’il n’est pas aux affaires. Là encore, il a fait preuve de son altruisme.

De la Palmeraie au vallon en passant par M’Pouto, plateau Dokui, Attoban, Angré château, Akouedo. Bref ! C’est presque tous les quartiers de Cocody qui ont été impactés par ce projet. Cet important ouvrage vise, selon l’ambassadeur, à améliorer l’accessibilité des quartiers en créant des voies praticables et en réaménageant les routes existantes. Ces travaux, qui permettront aux populations de bénéficier d’un réseau routier de qualité, favorisant ainsi les déplacements plus fluides et le développement de la communauté.

LIRE AUSSI :   Médias/Denis Denis Kah Zion reçoit sa médaille d’ Officier dans l'ordre du mérite de la Communication

À ces actions, il faut ajouter sa capacité de grand bosseur. Aujourd’hui il demeure le seul chef de protocole de la République qui participe au conseil de ministres. Ce, grâce à son abnégation et son ardeur au travail. Homme de rigueur, de probité, d’efficacité, il a su convaincre le chef de l’État Alassane Ouattara par ses qualités. On a l’habitude de dire ‘’on ne devient pas chef de protocole du président Alassane Ouattara qui veut’’. Oui ! Éric Taba maîtrise cette tâche de chef de protocole parce qu’étant homme discret, efficace et très intelligent. Aujourd’hui, Éric Taba a su jouer sa partition dans l’exercice de cette fonction de chef de protocole. La pugnacité, le sérieux, le professionnalisme et la grande détermination qui le caractérisent, ont convaincu plus d’un.

On ne pourra pas passer sous silence les récentes élections locales à Cocody qui font sûrement partie des points qui ont marqué le chef de l’État pour la nomination de son collaborateur. Au cours de ce scrutin, Éric Taba a donné du fil à retordre à ses adversaires qui, cette fois-ci, ont su qu’il y avait un candidat digne de renom à Cocody. La preuve, il a obtenu un score jamais réalisé par son parti à Cocody en termes d’élection locale. En si peu de temps, Éric Taba a obtenu 13780 voix. Un score largement au-dessus de la coalition RDR- PDCI RDA en 2016 avec la ministre de la communication d’alors Affoussiata Bamba Lamine. Elle avait obtenu 10100 voix. Sans risque de se tromper, Éric Taba demeure l’un des pions sur qui le parti Houphouëtistes pourrait compter pour dompter ses adversaires dans la commune de Cocody lors des prochaines échéances électorales. Sa nomination en tant que vice-Gouverneur boostera davantage les choses.

LIRE AUSSI :   Snoop Dogg, le rappeur le mieux payé du monde en 2020

En plus d’épouser les idéaux du président Alassane Ouattara, il reste loyal et fidèle à ce dernier. Il l’avait rappelé lors de la campagne que sa candidature est la reconnaissance de plus de 20 ans de militantisme au sein du RDR d’abord, puis du RHDP. Elle couronne plus de 20 ans de préparation à des élections, entamées avec son ami et frère feu Hamed Bakayoko. Aussi, elle consacre plus de 20 ans d’engagement pour Cocody, sa commune.

Homme de proximité Éric Taba, malgré son rang social, s’est toujours fondu dans la population. Il ne se passe pas un seul week-end où il ne visite pas les populations d’un quartier à Cocody. La récente sortie avec les populations de Allakro en est une illustration parfaite. Les populations de ce sous-quartier ont affiché leur détermination à l’accompagner dans toutes ses batailles. Elles lui ont réservé pour l’occasion un accueil chaleureux le samedi dernier.

Ces différents résultats, il les a obtenus grâce à une équipe forte avec des hommes forts. Dont M. Dao Abroulaye, Konan Modeste, Marcel Taba, Sylla Mamadou, Coulibaly Ousmane, Cissé Vacaba, M. Séka et autres qui, d’une manière ou d’une autre, ont su le soutenir à plusieurs occasions.

Comme quoi Éric Taba, 4ème vice-gouverneur, n’a pas été un choix au hasard.