Société-Yopougon/Valérie Kouadio apporte son soutien à la célébration de la Fête des Moissons de l’Église MEDA

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net/afriquematin.net

Hier, jeudi 9 mai, les fidèles de l’église évangélique Mission d’Évangélisation et de Délivrance des Âmes (MEDA) à Yopougon Azito ont célébré la 28ème édition de la fête des moissons lors de la commémoration de l’Ascension, sous le thème « Le sacrifice qui rattrape la faveur de Dieu ».

Moment de communion avec la Matriarche Marceline Kassi d’Azito

La célébration a été marquée par des prières, des louanges, des chants et des danses, accompagnés de fanfares et de chorales, remplissant de joie la communauté chrétienne de l’église. Le ministre délégué au Sport et au Cadre de Vie, Adjé Metch Silas, a présidé la cérémonie, parrainée par la présidente de l’ONG Fabéti, Valérie Kouadio.

Dans son adresse aux fidèles et aux invités, le ministre Metch Silas a souligné l’importance de reconnaître la main de Dieu dans nos vies et dans nos réalisations. Il a encouragé les fidèles à mettre en pratique les enseignements reçus pour contribuer à l’amélioration de la société et au renforcement des liens fraternels.

Valérie Kouadio, en tant que marraine de l’événement, a exprimé son honneur et sa gratitude envers la congrégation pour la confiance témoignée. Elle a encouragé l’équipe et exprimé sa conviction que les objectifs peuvent être atteints avec la foi.

La Matriarche Marceline Kassi a expliqué que l’organisation de cette fête visait à procurer un meilleur confort à l’église pour accueillir les fidèles. Des dons en nature ont été offerts en signe de soutien.

Sensible à la vie sociale des orphelins, la présidente de l’Ong Fabeti  Valérie Kouadio a communié  avec les pensionnaires  de l’Ong Minoge à Yopougon, en leur donnant du sourire et de la joie de vivre. . (Photos : sercom)

Par la suite, Valérie Kouadio s’est rendue dans un centre d’accueil pour orphelins et veuves à Yopougon pour commémorer la Journée de réjouissance des orphelins. L’objectif était de partager des moments de bonheur avec les enfants et de leur offrir des présents, dans un esprit de gratitude envers Dieu, car pour elle,« il était de mon devoir de venir partager ces moments chaleureux  avec les enfants », a-t-elle affirmé.

LIRE AUSSI :   Depuis le Cameroun, Amoa Urbain aux chefs traditionnels africains: «Je vous exhorte à adhérer à ma vision de créer la fédération des Etats frères d’Afrique »