Musique/Tiken Jah Fakoly appelle les Africains à la réflexion

Par Justin Kassy/afriquematin.net 

Celui qui croit en l’espoir et c’est pourquoi, « l’on se bat pour réveiller les Africains, car personne ne viendra changer ce continent à leur place, si on veut, on peut y arriver », dixit Tiken Jah Fakoly.

 Ce message qui a valeur d’une interpellation et d’exhortation est à méditer. Pour lui, les Africains ont été esclavagisés, torturés, brimés, bestialisés, etc.  « C’était hier, aujourd’hui, il est temps qu’elle se réveille de sa léthargie. Pour prendre son destin en main. Pour le faire, un seul et unique esprit compte, l’esprit patriotique qui doit guider nos actes.  Il doit être privilégié dans ce que nous faisons pour son avenir », note-t-il.

Tiken Jah Fakoly reconnait, comme la quasi-totalité des Africains que leur continent a trop donné qu’il en a reçu, qui d’ailleurs continue de se saigner pour servir la cause des autres. « Aujourd’hui, les données sont en train de changer et ses pilleurs qui changent leur fusil d’épaule, n’arrivent pas à comprendre que leurs « esclaves » d’hier leur tiennent tête et sont déterminés à se débarrasser des anciennes clauses pour se donner de nouvelles », soulignet-ilil.

  C’est en cela que le message de la star ivoirienne du reggae revêt un caractère vraiment patriotique, un caractère qui se matérialise, se concrétise, dans le quotidien de tous les Africains. Comme on le voit, la star a bien démontré que la musique qu’il pratique n’est pas seulement faite pour être agréable à l’oreille, mais aussi et surtout faite pour instruire, et dire que le reggae est une musique didactique n’est pas faux.

LIRE AUSSI :   Tribune d’échanges/Le Directeur des Moyens généraux du Trésor et de la Comptabilité publique met en lumière les actions de développement socioconomique du Boukani

 Tiken Jah Fakoly nous fait danser mais également et nous invite de réfléchir sur notre avenir et sur celui surtout de notre continent qui se réveille, après qu’on l’ait mis dans un état avec des qualificatifs trompeurs, mensongers, méprisants, alors qu’il est la source de ceux qui le juge de continent pauvre. Quelle erreur d’appréciation et le messager de circonstance aura fait œuvre utile.