Direction Générale des Impôts/Ouattara Sié Abou éclaire les Entrepreneurs sur l’Annexe Fiscale

Par Guy Yao/afriquematin.net

Le mardi 6 février 2024, le directeur général des impôts a été l’invité d’honneur d’un petit déjeuner organisé par la Chambre de commerce et d’industrie France-Côte d’Ivoire, au siège de l’organisation à Marcory-Biétry. Lors de cette rencontre   le premier responsable de l’appareil, fiscal, Ouattara Sié Abou, a expliqué la vision économique du gouvernement.

« L’Annexe fiscale : quelles incidences sur les activités professionnelles des entreprises en Côte d’Ivoire », tel a été le thème débattu. Cette rencontre a permis au directeur général des Impôts de clarifier les questions des chefs d’entreprise et de les rassurer concernant le cadre fiscal établi par le gouvernement. Les discussions ont principalement porté sur les mesures visant à renforcer la mobilisation des ressources de l’État.

Le directeur général des Impôts Ouattara Sié Abou a expliqué aux acteurs su système, l’importance de cette mesure qui vise à protéger l’économie nationale.

Les sujets abordés comprenaient notamment le paiement de la TVA sur certains produits considérés comme des produits de luxe tels que les fruits, viandes et poissons, l’assujettissement à la TVA des entreprises de transport public de personnes et de marchandises soumises à un régime réel d’imposition, ainsi que le prélèvement de 4% sur les revenus des propriétaires de véhicules de transport public ou de marchandises. Ces mesures, selon les entrepreneurs présents, ont suscité des préoccupations quant à leur impact sur le pouvoir d’achat des citoyens, le coût de la vie et le transport.

Ouattara Sié Abou a toutefois assuré aux chefs d’entreprise que ces mesures étaient conçues dans l’intérêt général et qu’elles comportaient des avantages fiscaux pour toutes les entreprises, ainsi que pour certains secteurs spécifiques et la population dans son ensemble. Il a souligné que ces initiatives visaient à alléger la charge fiscale des ménages.

LIRE AUSSI :   Présidentielle 2020 en Côte d'Ivoire: l'ex-Première Dame Simone Gbagbo met en relief les graves irrégularité de la liste électorale

Concernant le prélèvement de 4% sur les Vtc, le directeur général des Impôts a précisé qu’il s’agissait plus d’une mesure de régulation que d’une taxation, visant à équilibrer les contributions fiscales entre différents acteurs du secteur du transport.

En ce qui concerne le paiement de la TVA sur les produits de luxe, le directeur général a expliqué que cette mesure visait à protéger l’économie nationale, en encourageant la production locale et en réduisant la dépendance vis-à-vis des importations.

En résumé, l’Annexe fiscale comprend trente et un (31) mesures destinées à renforcer les capacités de mobilisation des ressources de l’État, à soutenir les entreprises et à rationaliser le dispositif fiscal. Ouattara Sié Abou a conclu en rassurant les chefs d’entreprise que l’Annexe fiscale comportait des avantages fiscaux pour tous les types d’entreprises.