Attaque contre Fiducia supplicans/ Le pape François révise les modalités de sa décision

Moins de trois semaines après la diffusion de la déclaration Fiducia supplicans, le cardinal Victor Manuel Fernández, préfet du dicastère pour la Doctrine de la foi, a publié un communiqué le 4 janvier 2024 dans le but d’apporter des éclaircissements sur la manière dont le texte est perçu.

Alors que le document qui autorise des bénédictions non liturgiques de couples homosexuels ou ‘divorcés-remariés’ suscite de nombreuses critiques, Rome affirme que sa mise en œuvre peut varier en fonction du contexte local. Cependant, elle exclut toute négation totale ou définitive de cette possibilité. Le Saint-Siège reconnaît que l’application immédiate peut être réalisable dans certains contextes, mais pas dans d’autres, notamment dans les pays où l’homosexualité est condamnée. Les évêques sont donc autorisés à décider de ne pas innover à court terme en s’abstenant d’autoriser ces bénédictions, mais ils sont encouragés à consacrer le temps nécessaire à la lecture et à l’interprétation de la déclaration.

Malgré la flexibilité accordée aux modalités d’application, le Saint-Siège refuse toute exclusion totale du chemin proposé aux prêtres, encourageant plutôt le développement d’une catéchèse visant à expliquer ces types de bénédictions.

Des bénédictions « très brèves »

Les prières « pastorales » pour les couples en situation irrégulière doivent être « très brèves » et ne pas durer plus de « quelques secondes ». Lors de la prière, le prêtre peut implorer « la paix, la santé » sur le couple, ou encore demander « que l’Esprit Saint délivre ces deux personnes de tout ce qui ne répond pas à sa volonté divine et de tout ce qui a besoin d’une purification ». Pour éviter toute ambiguïté, la bénédiction ne doit jamais avoir lieu devant l’autel d’une église ou « dans un lieu important d’un édifice sacré ».

LIRE AUSSI :   Guinée/L’opposition refuse un troisième mandat à Alpha Condé

Pour aider les évêques, le dicastère pour la Doctrine de la foi donne un exemple de « prière simple » qui serait accordée à un couple de personnes divorcées engagés dans une nouvelle union qui demanderait une bénédiction à un prêtre rencontré lors d’un pèlerinage pour les aider à affronter des épreuves.

Prière proposée par le dicastère pour la Doctrine de la foi

« Seigneur, regarde tes enfants, accorde-leur la santé, le travail, la paix et l’aide réciproque. Délivre-les de tout ce qui contredit ton Évangile et donne-leur de vivre selon ta volonté. Amen. »

Source : Aleteia