Daloa / La LIDOPA se mobilise pour le bien-être des agriculteurs à travers son projet  »Opération d’établissement de permis et d’assurance »

Par Franck Elisé Bouabré, correspondant d’Afriquematin.net

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de recherche du bien-être économique et social des agriculteurs, la Ligue Ivoirienne des Organisations Professionnelles Agricoles (LIDOPA) a lancé, en collaboration avec le Ministère du Transport, la compagnie d’assurance Allianz et l’Union Nationale Patronale des Auto-Écoles de Côte d’Ivoire, l’opération d’établissement des permis, des assurances, des vignettes, des cartes grises et l’immatriculation des motos à deux ou trois roues. C’était ce samedi 23 décembre 2023, dans la salle de réunion de la préfecture de Daloa.

Cette mission était dirigée par le président de ladite organisation, M. Kouassi Jean Michael, qui n’a pas manqué d’expliquer les raisons qui ont motivé cette opération d’établissement. Selon le premier responsable de la LIDOPA, c’est après avoir constaté plusieurs accidents de circulation au cours des dernières décennies, qui a causé le deuil de nombreuses familles, que la LIDOPA a décidé d’agir. Toujours selon M. Kouassi Jean Michael, la plupart de ces accidents sont parfois dus à la méconnaissance réelle du code de la route. C’est pourquoi la LIDOPA, soucieuse de freiner l’hémorragie des accidents, a établi un partenariat fructueux avec l’Union Nationale Patronale des Auto-Écoles de Côte d’Ivoire. L’objectif est de sensibiliser et de former efficacement les agriculteurs sur l’importance de maîtriser le code de la route et d’obtenir un permis de conduire, des vignettes et des cartes grises. « Nous voulons sensibiliser et aider nos parents agriculteurs à se faire former pour bien connaître le code de la route et à obtenir un permis de conduire avant d’utiliser un quelconque engin », a souligné M. Kouassi. Il a également ajouté : « En plus du partenariat avec l’Union Nationale Patronale des Auto-Écoles de Côte d’Ivoire qui nous aidera dans l’opération d’établissement des permis (…), nous avons également pensé à assurer nos braves agriculteurs. C’est ce qui a motivé le partenariat avec la compagnie d’assurance Allianz. Avec cette compagnie, nos adhérents auront droit à une assurance pour les différents engins et une autre, l’assurance décès. En ce qui concerne l’assurance décès, chaque membre devra cotiser la somme de douze mille francs (12 000 FCFA) par an pour un parent. En cas de décès du concerné, l’assurance versera une somme d’un million de francs (1 000 000 FCFA). Voici, entre autres, les avantages d’être membre de la LIDOPA. Nous continuons de travailler sur d’autres projets très intéressants également ».

LIRE AUSSI :   Enseignement supérieur/ Première assemblée générale de la Cnec prévue le 15 juin prochain

Poursuivant, M. Kouassi Jean Michael a également déploré et dénoncé le racket dont les pauvres usagers sont victimes sur les routes. Il précise que si les parents agriculteurs cotisent pour les agents de sécurité, c’est parce qu’ils n’ont pas les documents qui leur donnent le droit de circuler. C’est pourquoi il insiste sur l’importance d’avoir tous ces documents pour être à l’abri de tout racket.

Précisons que ce lancement s’est déroulé en présence du président de l’Union Nationale Patronale des Auto-Écoles de Côte d’Ivoire et de plusieurs autorités de la commune.

Pour M. Guillaume Koko, président du patronat de l’Union Nationale des Auto-Écoles de Côte d’Ivoire, c’est plus qu’une joie de se mettre au service de la population. Il promet de mettre tout en œuvre pour une meilleure formation des jeunes agriculteurs. « Une formation de qualité pour nos agriculteurs pourrait les épargner d’accidents répétés. Nous conseillons à la population de se tourner vers les auto-écoles certifiées qui pourront leur offrir une formation adéquate. J’aimerais exhorter nos parents à adhérer à cette opération d’établissement de permis de conduire. De nos jours, le permis de conduire devient un document très important pour chacun de nous », a conseillé le patron des auto-écoles de Côte d’Ivoire.

Notons que cette opération ambitieuse se positionne comme un pas concret vers la sécurité routière, la formation adéquate des agriculteurs, et la protection sociale, contribuant ainsi de manière significative au bien-être économique et social de la communauté agricole de la région de Daloa.