Inauguration du Tribunal de Première Instance et du Centre d’Observation des Mineurs à Bingerville : Un pas majeur pour un État de Droit en Côte d’Ivoire

Guillaume Ahi/afriquematin.net

Le mercredi 13 décembre 2023 a marqué la cérémonie d’inauguration du Tribunal de Première Instance et du Centre d’Observation des Mineurs de Bingerville. La cérémonie a été présidée par BEUGRE Mambé, Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre des Sports et du Cadre de Vie. Cette cérémonie a également bénéficié de la présence notable de Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme M. Jean Sansan Kambilé, de l’Ambassadeur de France Jean-Christophe Belliard, du Maire de Bingerville Issouf Doumbia, des Procureurs Généraux près la Cour de Cassation et le Conseil d’Etat, de la Cour des Comptes, des Hauts Magistrats, des Magistrats des Tribunaux et Cours d’Appels, ainsi que des Présidents et Chefs des Institutions de la République.

Financées par le contrat de Désendettement et de Développement (C2D), ces infrastructures, dont la construction a duré 4 ans, représentent un investissement de 6,366 milliards de FCFA pour le Tribunal de Première Instance et 1,544 milliard pour le Centre d’Observation des Mineurs. Elles visent à renforcer le système judiciaire et pénitentiaire en Côte d’Ivoire, contribuant ainsi à la protection des droits de l’homme.

BEUGRE Mambé, Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre des Sports et du Cadre de Vie

Lors de la cérémonie, le Premier ministre, Robert Beugré Mambé, a souligné l’importance de ces édifices dans le renforcement des capacités du secteur de la justice, notamment dans la justice commerciale, la promotion des droits de l’homme, de l’enfance et de la jeunesse, ainsi que dans l’approche plus proche des justiciables par la mise en place de nouvelles infrastructures judiciaires et pénitentiaires. « Ces précieux instruments judiciaires que le Président de la République met à votre disposition constituent une avancée majeure dans la protection des Droits de l’homme en termes de gain de temps, de rapprochement de la population des services de la justice et de réorganisation de la carte judiciaire. Ce palais de justice constitue un élément d’attrait qui va accélérer sans doute l’urbanisation de Bingerville. » a-t-il fait savoir concernant le palais de justice, avant de montrer l’intérêt du Centre d’Observation des Mineurs. « Quant au second édifice qui est le centre d’observation, je note qu’il dispose d’infrastructures modernes correspondant aux standards internationaux en matière de protection judiciaire de l’enfant et de la jeunesse. Ce centre devrait permettre la prise en charge efficace des mineurs en contact avec la justice, afin de préparer leur insertion professionnelle, leur intégration au sein de la cellule familiale », a-t-il déclaré avant de montrer toute sa satisfaction pour la remise des édifices au ministère de la Justice. « C’est donc avec une grande fierté et une immense joie que nous remettons au nom du chef de l’État ces deux infrastructures au ministère de la Justice et des Droits de l’Homme », s’est-il réjoui.

LIRE AUSSI :   Décès/Monseigneur Paul-Siméon Ahouanan Djro quitte à jamais la communauté catholique

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme M. Jean Sansan Kambilé a, pour sa part, montré toute sa gratitude lors de cet évènement qui marque le renforcement de l’État de Droit en Côte d’Ivoire. « Je suis particulièrement heureux de prendre la parole à l’occasion de la présente cérémonie marquant l’inauguration du Tribunal de Première Instance et du Centre d’Observation des Mineurs de Bingerville… Avec l’inauguration de ces deux infrastructures, ce sont donc deux piliers de l’État de Droit qui se concrétisent : l’accès à la Justice et la protection des mineurs.», a-t-il fait savoir. Le ministre San San Kambilé a fait savoir par ailleurs que ce tribunal permettra le désengorgement des tribunaux existants et améliorera les conditions de travail des acteurs. « Le Tribunal de Première Instance Bingerville que nous inaugurons ce jour conduira au désengorgement de celui d’Abidjan, désengorgement qui a commencé depuis l’ouverture du Tribunal de Yopougon. C’est le lieu pour moi de me réjouir des changements bénéfiques et notables des conditions d’exercice des acteurs judiciaires avec la mise à disposition d’infrastructures modernes. Les locaux du Tribunal de Bingerville ne dérogent pas à la règle. Ils sont modernes, sécurisés et conformes aux normes en vigueur, à l’image des autres infrastructures nouvelles telles que l’Institut National de Formation judiciaire (INFJ) de Yamoussoukro, le siège de la Cour d’appel de Korhogo, le siège de la Cour d’appel de Daloa, le Tribunal de Première Instance, la Maison d’Arrêt et de Correction ainsi que la Cité pénitentiaire de San-Pedro et la Maison d’Arrêt et de Correction de Guiglo. » s’est-il réjoui avant d’exhorter ses collaborateurs à travailler davantage au rayonnement de la justice à travers leur intégrité. « Je voudrais vous exhorter à porter haut le flambeau de la Justice par votre intégrité, votre empathie et votre détermination. Je suis convaincu que vous remplirez cette mission avec la plus grande dignité. La proximité du Tribunal avec le Centre d’Observation des Mineurs, jadis logé au sein de l’ex-Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, permettra une meilleure prise en charge de ses pensionnaires et favorisera leur épanouissement. J’invite donc le personnel de la Protection judiciaire de l’Enfance et de la Jeunesse à veiller à son bon fonctionnement et au bien-être des mineurs qui y séjourneront.» .

LIRE AUSSI :   FESTIVAL EN HOMMAGE A JOËLLE C. / LA 4ème EDITION ÉTAIT AU TOP

Notons que le tribunal de première instance de Bingerville est bâti sur une superficie de 4 hectares et comprend :

  • Au Rez de jardin : les espaces dédiés à la logistique, aux locaux techniques, les locaux de stockage, les cellules pour les prévenus et les détenus.
  • Au Rez-de-chaussée : une salle des pas perdus, 04 salles d’audience de 200, 100 et 50 places, 04 salles des délibérés et 04 box d’entretien Avocats-Clients.
  • Au premier étage se situent le bureau du Président, les bureaux des vice-présidents, les bureaux des juges et les services de la Protection judiciaire de l’Enfance et de la Jeunesse et le greffe
  • Au deuxième étage le Parquet avec les bureaux du Procureur, des Procureurs adjoints, des Substituts du Procureur, la bibliothèque et la cantine.

Quant au Centre d’Observation des Mineurs de Bingerville, il est bâti sur une superficie de 2,42 ha avec une capacité de 70 pensionnaires. Le bâtiment est de type rez-de-chaussée et comprend :

  • 01 bâtiment administration ;
  • 01 bâtiment Culte-Bibliothèque ;
  • 01 infirmerie-salle informatique ;
  • l’hébergement des garçons ;
  • l’hébergement des filles ;
  • la cuisine et la cantine ;
  • les ateliers ;
  • les terrains de sport et la zone réservée aux activités agricoles.