Enseignement Supérieur/ La Cnec s’indigne du décès de Kouakou Koffi Amoulaye et dénonce les actions du président de l’Université de Man

Dans un communiqué, dont nous avons reçu copie, la Coordination Nationale des Enseignants et Chercheurs (Cnec) présente ses condoléances attristées à la famille du défunt (Dr Kouakou Koffi Amoulaye) et à la communauté universitaire. Toutefois, la situation prend une tournure tendue avec la réaction inattendue du Président de l’Université de Man, le Professeur Coulibaly Lacina, suscitant la perplexité de la Cnec. Par conséquent, la Cnec demande au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique d’intervenir, tandis que, en attendant l’Assemblée Générale de la Cnec prévue le 06 décembre prochain, le syndicat appelle à la non-participation des collègues à certaines activités funéraires et mobilise les enseignants pour l’inhumation du défunt. Le Bureau Exécutif National (Ben) de la Cnec se réserve le droit de prendre des mesures après l’Assemblée Générale  afin de défendre les droits des enseignants chercheurs et chercheurs de l’Université de Man.

Dr Kouakou Koffi Amoulaye, enseignant-chercheur à l’université de Man, décédé le samedi 02 décembre dernier

Ci-dessus ledit communiqué.

Ce samedi 02 décembre 2023, le Bureau Exécutif National de la CNEC a appris avec une profonde douleur le brusque et brutal décès de l’un de ses militants de base de la section de l’Université de Man, en la personne du Camarade KOUAKOU KOFFI AMOULAYE.

Avant tout autre propos, les enseignants chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire, le Bureau Exécutif National de la CNEC, toutes les instances et organes du syndicat, par ma voix, s’inclinent devant la dépouille du camarade KOUAKOU KOFFI AMOULAYE. Je présente toutes mes condoléances les plus attristées à son épouse, sa famille biologique et à toute la communauté universitaire.

Au regard du rapport de mission fait par le chef de la délégation, le Secrétaire National à l’Organisation, le camarade Christophe Kouamé N’guessan et devant cet effroyable événement, la sagesse africaine recommande une attitude de recueillement et de deuil. C’est pourquoi, nous sommes fortement et désagréablement surpris de l’attitude de Monsieur le Président de l’Université de Man, le Professeur Coulibaly Lacina, qui s’empresse de divulguer le chronogramme des obsèques du camarade KOUAKOU AMOULAYE et ô diantre! y intègre une veillée académique pour quelqu’un qu’il a, lui-même, radié de l’effectif des personnels de l’Université de Man. Et pire, avant la divulgation de ce programme d’obsèques, il ne prend, même, pas la peine d’informer la famille de notre regretté camarade de sa mise à la disposition de la DRH de l’enseignement supérieur par lui.

LIRE AUSSI :   Atelier Genre et Corruption/Les acteurs de la société civile à l’école de la lutte contre la corruption

Que veut Monsieur le Président de l’Université de Man ? Surtout que dans son processus de sanction disciplinaire figurent encore, entre autres, onze (11) autres camarades de la même cohorte que le défunt camarade KOUAKOU AMOULAYE.

Au total et en attendant l’Assemblée Générale de la CNEC de ce mercredi 06 décembre 2023 à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké pour décider de la conduite à tenir, nous saisissons cette occasion pour demander à Monsieur le  Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de soulager les frustrations, peines et douleurs de toute la corporation dont il a la charge.

Aussi, à titre conservatoire, le BEN de la CNEC demande aux camarades et collègues :

– La non-participation des collègues camarades de l’Université de_Man à la veillée académique de notre regretté collègue et camarade pour s’abstenir d’être complice moral de sa mort parce qu’il n’est plus de cette université

– La mobilisation de tous les collègues à participer le jeudi 07 décembre 2023 à l’inhumation de Dr KOUAKOU KOFFI AMOULAYE à Prikro

En tout état de cause, le BEN de la CNEC se réserve le droit de prendre ses responsabilités au sortir de l’Assemblée Générale Nationale et accorder toute la suite qu’il faut pour réhabiliter les enseignants chercheurs et chercheurs de l’Université de Man dans tous leurs droits.

À cet effet, le BEN de la CNEC invite massivement tous les enseignants chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire à cette première grande Assemblée Générale Nationale de crise ce mercredi à l’UAO.

#LACNEC_DEMANDE_LE_STATUT_PARTICULIER_POUR_LES_ENSEIGNANTS_CHERCHEURS_ET_CHERCHEURS_DE_CÔTE_DIVOIRE#

Pour le Bureau Exécutif National

LIRE AUSSI :   Justice-Chambre notariale/Maître Zéhouri déroche le Prix du Mérite Panafricain

Le Porte Parole Principal

Prof. KAZON DIESCIEU AUBIN