Séguéla/Des jeunes filles élèves encouragées à se faire dépister contre le cancer du sein

Franck Elisé Bouabré correspondant Afriquematin.net

Le médecin-chef du Service de santé scolaire et universitaire (SSSU) de Séguéla, le Dr Djabia Tanoh Djédjé, a encouragé les jeunes filles élèves du lycée moderne Dominique Ouattara de Séguéla à se faire dépister du cancer du sein à l’occasion de l’opération « Octobre rose », un mois dédié à la prévention et à la sensibilisation face à cette maladie qui peut toucher une femme sur huit.

Le Dr Djabia a exprimé cet encouragement lors d’une séance de sensibilisation initiée par un enseignant d’histoire et de géographie, Angra Lazare, le lundi 2 octobre 2023, au moment de la montée des drapeaux au lycée moderne Dominique Ouattara. Le praticien a souligné l’importance de l’attention portée aux cancers des jeunes patientes, affirmant qu’ils sont plus difficiles à traiter.

« Il est important de noter que le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme et constitue la première cause de décès par cancer chez elles », a-t-il déclaré. Il a également souligné que le dépistage précoce permet de réduire le nombre de décès dus à ce cancer en le détectant plus tôt, avant l’apparition de symptômes. En outre, il a ajouté que se faire dépister permet d’établir un diagnostic précoce, ce qui permet une prise en charge adaptée et augmente les chances de guérison. Selon lui, lorsque le cancer est détecté tôt, les traitements sont moins lourds et moins agressifs, entraînant moins de séquelles.

Le proviseur, Konan Frédérick, a salué cette initiative et a encouragé les jeunes filles à suivre les conseils du praticien. Il s’est dit disposé à soutenir cette journée d’octobre rose pour sauver des vies.

LIRE AUSSI :   France-Edouard Philippe/Le premier ministre et son gouvernement veulent accélérer les mesures qui permettent de distribuer du pouvoir d'achat

L’initiateur Lazare Angra a fait savoir que plusieurs écoles seront visitées pour la sensibilisation durant ce mois d’octobre. « J’ai vu des femmes souffrir du cancer, d’autres ont subi une ablation du sein ou sont décédées de cette maladie, peut-être par ignorance. Cependant, il n’est pas tabou d’en parler. Il est simplement essentiel de se faire dépister tôt », a-t-il déclaré en justifiant son engagement dans la lutte contre cette maladie. De nombreux rubans roses ont été distribués aux élèves.