Elections générales 2023/ Le Directeur des Opérations d’Assiette des Impôts, Bruno Kanga apporte des éclaircissements sur le traitement des dossiers de candidature

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

À l’approche des élections municipales et régionales de 2023, le Directeur des Opérations d’Assiette des Impôts, Bruno Kanga, s’est exprimé pour clarifier la question des retards dans le traitement des dossiers de candidature. En réponse aux critiques sur la lenteur du processus, il explique les mesures prises par la Direction Générale des Impôts (DGI) pour faciliter cette procédure.

« Avant le lancement de l’appel à réception des dossiers par la Cei, la Direction Générale des Impôts (DGI) avait pris des mesures en publiant des communiqués pour soutenir cette initiative. Des instructions claires ont été transmises à toutes les directions de la DGI pour recevoir les candidats et leurs documents.

La Direction des Opérations d’Assiette reçoit les demandes des candidats, notamment celles des personnalités, les membres du gouvernement, anciens ou nouveaux, ainsi que les non-résidents. Une cellule dédiée est chargée de traiter ces dossiers et les recherches sont effectuées rapidement pour vérifier si les candidats sont à jour de leurs impôts. Ceux qui n’ont pas d’activités imposables et ceux qui sont à jour ne sont pas concernés, et leur attestation est établie automatiquement.

Malgré les efforts de la DGI pour rendre fluide le processus, certaines têtes de liste rencontrent des difficultés pour constituer leurs équipes. Il faut aussi indiquer que des candidats ne disposent pas des documents requis pour constituer leurs listes, ce qui les contraint à se débattre à la dernière minute », justifie-t-il.

Le directeur des Opérations d’Assiettes Bruno Kanga souligne notamment que la Direction générale des Impôts n’est en aucun cas comptable de ces retards, mais rappelle aux candidats qu’il est essentiel d’être à jour de ses impôts.

LIRE AUSSI :   Mali/ Karim Keïta sera entendu de gré ou de force

Et pour la bonne cause des candidats, il est nécessaire de noter que durant la période des dépôts de documents, tous les services sont restés ouverts, « nos services ont travaillé tard la nuit et même les week-ends pour recevoir et traiter les demandes. Ce qui est exigé c’est le paiement des impôts dus », révèle-t-il.

 Il fait également savoir que l’attestation de régularité fiscale délivrée aux candidats est gratuite, et que les services de la DGI sont ouverts pour recevoir les demandes, « même à la date limite fixée au 19 Juillet 2023, nous sommes toujours envahis », affirme-t-il.

A cet effet il invite ainsi les demandeurs à prendre leurs dispositions dans les délais proscrits pour éviter toute confusion ou retard dans le traitement de leurs dossiers.