Economie/Lutte contre la criminalité Economique et Financière : Le Pôle Pénal Économique et Financier affiche des résultats prometteurs

Guillaume Ahi/afriquematin.net

Le Pôle Pénal Économique et Financier a organisé sa première journée « portes ouvertes » le jeudi 6 juillet 2023 dans ses locaux situés à Cocody. L’événement a bénéficié de la présence de Jean Sansan KAMBILE, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Madame ESSO Blanche épouse ABANET, magistrat hors hiérarchie et Présidente du pôle pénal économique et financier, ainsi que de KONE Braman Oumar, Procureur de la République près le Pôle Pénal Économique et Financier, accompagnés de plusieurs personnalités administratives et sécuritaires. Cette initiative a permis de présenter au public les activités du pôle et de mettre en avant les résultats prometteurs obtenus dans la lutte contre la criminalité économique et financière.

Lors de cette journée d’ouverture, le ministre de la justice et des droits de l’homme, garde des sceaux Jean Sansan Kambilé, a réaffirmé l’engagement de l’État de Côte d’Ivoire dans la lutte inlassable contre le crime économique et financier qui sévit dans la société et entrave le développement économique du pays : « La création de cette juridiction répond à l’ambition de la Côte d’Ivoire de mener une lutte implacable contre la criminalité économique et financière », a-t-il souligné.

Le ministre a également salué les partenaires impliqués dans la mise en place de cette institution et s’est félicité des résultats encourageants, tout en assurant l’engagement continu de l’État à soutenir cette institution « Je voudrais saluer l’appui constant et inestimable de nos partenaires techniques et financiers… Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire peut s’enorgueillir de disposer d’une juridiction spécialisée dont les membres sont des professionnels hautement qualifiés et engagés pour le développement juridique, social et économique de notre pays. Les acquis du Pôle Pénal Économique et Financier sont encourageants. Mais le Pôle n’en demeure pas moins une structure jeune, qui mérite, au regard de l’importance de sa mission, d’être accompagnée par des appuis suffisants tant au niveau financier, des infrastructures que des équipements. C’est pourquoi, je voudrais vous assurer, Chers Collaborateurs, de la détermination du Gouvernement à œuvrer au mieux en vue de vous offrir de meilleures conditions de travail » a-t-il conclut.

LIRE AUSSI :   Taxe sur les communications téléphoniques et les technologies de l’information : Le Directeur général des impôts apporte des clarifications

La présidente du Pôle pénal économique et financier, Essoh Yanny Blanche épouse ABANET, a exprimé sa fierté quant à l’expertise et au professionnalisme de son équipe, formée par le garde des sceaux et l’État de Côte d’Ivoire. Elle a rappelé que le pôle pénal économique et financier œuvre à assainir l’environnement économique et financier, contribuant ainsi à l’établissement d’une bonne gouvernance en Côte d’Ivoire : « En tant que présidente de cet institution, je puis dire, je suis fier de l’expertise et du professionnalisme de mon équipe formé par monsieur le garde des sceaux, formé également par l’état de Côte d’Ivoire, par expertise France, par l’ONUDC, par le GIZ et même par le FBI…le pôle pénal économique et financier œuvre à l’assainissement de l’environnement économique et financier et conséquemment à l’établissement d’une bonne gouvernance en Côte d’Ivoire »  a-t-elle fait savoir.

KONE Braman Oumar, Procureur de la République près le Pôle Pénal Economique et Financier(Gauche); Jean Sansan Kambilé, Ministre de la justice et des droits de l’Homme(Au milieu); Essoh Yanny Blanche épouse ABANET, présidente du Pôle pénal économique et financier

Depuis sa création en octobre 2020, le pôle pénal économique et financier a reçu et traité plusieurs dossiers. Au total, 683 dossiers ont été enregistrés, dont 18 joints, se répartissant comme suit : 356 dossiers clôturés ou jugés et 309 dossiers en cours d’instruction. Des biens matériels et immobiliers ont également été saisis, comprenant 66 immeubles, 62 terrains, 44 véhicules de luxe, 1 navire, 43 bijoux et montres de valeur, 8 pirogues et 6 sociétés.

Il est important de souligner que lors de cette journée portes ouvertes, le garde des sceaux, Jean Sansan Kambilé, ainsi que les partenaires, ont offert du matériels informatiques et des véhicules pour renforcer les performances du pôle pénal économique et financier.

Ces résultats témoignent des progrès significatifs réalisés par le Pôle Pénal Économique et Financier dans sa lutte contre la criminalité, et illustrent l’engagement continu envers la justice économique et financière.

LIRE AUSSI :   Mugef-ci/Investie candidate, Dr Laurence Kamara promet de remporter  l’élection du 11 décembre prochain