Aboisso/A quelques mois des élections municipales, du rififi au Rhdp

Par Kadjo Ouamien*

A trois (3) mois des élections municipales et régionales, le candidat du RHDP à la mairie d’Aboisso, Aboubakari Cissé, fait face à une vague de critiques émanant de son propre camp. Une situation qui est loin d’instaurer la sérénité à l’approche de ces échéances électorales du samedi 02 septembre 2023.

L’heure n’est pas à l’union sacrée au sein de ce rassemblement politique dans la capitale du Sud-Comoé, Aboisso. Des dissensions nées des élections des secrétaires départementaux du Rhdp continuent de miner les relations entre les cadres du parti au pouvoir dans la région.

Ce qui avait entraîné le report des opérations de vote, le temps que les contrôles situent les responsabilités. Et depuis, le candidat officiel désigné du Rhdp à la mairie, ne serait pas en odeur de sainteté avec la quasi-totalité des populations-, et même des militants de son parti. Toute chose qui a abouti à une guerre froide entre lui, par ailleurs Député élu – et son suppléant, l’honorable Zinsou Assamoi Marcellin qui siège actuellement au Parlement,

Le dernier fait illustratif de ce climat conflictuel entre ces deux cadres du Rhdp à Aboisso est le fait que les partisans de Zinsou aient boudé la cérémonie d’investiture du candidat, le samedi dernier. Que reprochent-ils réellement à leur camarade-, de surcroît un des responsables dans les instances du parti dans la commune ?  Et au coeur de cette discorde une  crise de confiance est née, du fait qu’il y a  un deal qui aurait mal tourné entre ces deux (2) cadres.

LIRE AUSSI :   Musique/Affou Kéïta enflamme Paris

Des griefs de longues dates

Des indiscrétions font état de ce qu’en 2021 le sieur Aboubakari Cissé, alors candidat aux législatives, aurait convaincu son suppléant Zinsou Assamoi Marcellin de le soutenir pour qu’en retour, il lui fasse bénéficier de son soutien lors des élections municipales à venir.

Le deal semblait bien ficelé mais à la surprise générale de Zinsou Assamoi Marcellin et de ses soutiens, cet acte sera rangé aux oubliettes. Au surplus, et pour ne rien n’arranger entre les deux hommes, les partisans de Zinsou jugeraient inconcevable le fait que le candidat Abou Cissé ait pu oublier le sacrifice fait par leur mentor à sa faveur.

Pour certains militants du Rhdp, les griefs contre Abou Cissé datent depuis les années 2018, à cette époque, où Mamadou Kano, maire sortant de la cité s’est porté candidat à sa propre succession qui jouissait d’une belle réputation au sein du Rassemblement des républicains (RDR) devenu Rhdp.

Contre toute attente, Abou Cissé décide de se présenter aux élections municipales, un acte imparable qui va ainsi rétrécir de manière drastique le bassin électoral du Rdr, qui causera irrémédiablement la chute du maire sortant Mamadou Kano au profit du Pdci-Rda.

Il est à noter aussi, qu’ à trois (3) mois des élections municipales, cette candidature devient  une source de grandes inquiétudes pour les propriétaires terriens d’Aboisso. Car, son bras de fer avec la mairie sur l’occupation illégale du domaine public de la réserve administrative du quartier Eboikro est resté mémorable dans les esprits et a donné de lui, aux dires de certaines personnes, l’image d’un homme qui se croit au-dessus de la loi et qui, faisant fi de la loi, a maintenu comme bien propre une parcelle illégalement occupée.

LIRE AUSSI :   Entrepreneuriat/ Une Coalition d’hommes d’affaires chrétiens veut motiver les africains à une révolution entrepreneuriale.

Il est à rappeler qu’il y a quelques mois, en effet, lors des élections des secrétaires départementaux du Rhdp, des accusations de manipulation du fichier électoral du parti avaient fusé, (nous allons y revenir), où plusieurs militants avaient dénoncé des irrégularités flagrantes sur le listing électoral, notamment le nombre de sections revu à la hausse à l’insu de certaines listes en lice.

*Professeur d’Histoire Géographie, Fils de la région