Disparitions et enlèvements d’enfants/Ce phénomène pourrait atteindre les adultes

Par Justin Kassy/afriquematin.net   

  Depuis quelques temps, les disparitions et le phénomène d’enlèvements d’enfants sont devenus fréquents, voire monnaies courantes. Un petit moment d’inattention sur son enfant, donne immédiatement de la peur, des troubles, des regrets.

Ce phénomène se passe le plus souvent est souvent devant les écoles maternelles, primaires, secondaires et autres Instituts, des parents fortunés ou non, accompagnent chaque jour, leurs progénitures, jusque dans leur classe. Ils les tiennent à la culotte, pourrait-on dire ! Que ce soit le matin, à midi, le soir, c’est le même scénario. Tout, pour assurer la sécurité de leurs enfants.

En dépit de cette vigilance, de cette surveillance stricte, les enfants sont portés, disparus, enlevés, voire, kidnappés. Comment les ravisseurs arrivent-ils à opérer, malgré toute l’attention des parents ? Pour A.K, qui a été victime de ce phénomène, il ressort que certains procèdent par des cadeaux, appâts, « qu’ils tendent aux enfants, quand d’autres, les prennent, en leur disant être venus les chercher de la part de Maman ou de papa en leur offrant les vrais noms des parents, pour rassurer des enfants vigilants, intelligents. D’autres encore, les brutalisent, et les jettent dans leur voiture, et démarrent en trombe en fermant leur bouche, par étouffement ou par autre chose », révèle-t-il.

Les ravisseurs sont parfois armés et menacent, en demandant à l’enfant de se taire, sinon, ils le tuent.  Les enfants sont l’objet de toutes sortes de menaces de la part des ravisseurs.  De l’avis général, c’est en début et en fin de l’année, et aussi, à la veille des élections politiques, que le phénomène connaît une recrudescence. Cet avis dit aussi que souvent, ces enfants disparus, enlevés, qu’on ne retrouve pas, seraient destinés, aux sacrifices humains, aux rituels, pour la plupart du temps, afin de permettre à leurs commanditaires, tapis dans l’ombre, de consolider leur puissance, leur pouvoir satanique.

LIRE AUSSI :   Côte d’Ivoire-Politique/Le Parti communiste français condamne la dérive meurtrière du pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara

 La situation a pris des proportions inquiétantes et à l’allure où vont les choses, les ravisseurs pourraient se tourner, un beau matin, vers de grandes personnes, des parents pour les prendre aussi en otage, selon la volonté des commanditaires.

  Les parents gagneraient à observer davantage de la vigilance sur leurs enfants en évitant de les envoyer tout seuls, faire des achats au marché, ou ailleurs. L’Etat doit efficacement mettre des dispositifs en place afin de mettre fin à cette pratique regrettable qui cause beaucoup de torts et endeuille de nombreuses familles.