Enseignement supérieur/ la CNEC et la librairie de France signent une convention de partenariat

Guillaume Ahi/ afriquematin.net

Le mercredi 1er février 2023, à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, dans la salle 4 de l’Ufr Criminologie, s’est tenue une cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre la Coordination des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs (CNEC) et la librairie de France Groupe. En présence du président l’Université Ballo Zié, et du Doyen du département de criminologie Professeur Ballo Yacouba, le Président Directeur général (PDG) de la librairie de France groupe Monsieur René Yediéti a promis accompagner la CNEC afin de leur permettre d’être mieux outillé pour dispenser le savoir aux étudiants.

Au cours de cette cérémonie, le Président Directeur Général (PDG) de la librairie de France Groupe s’est dit satisfait de cette initiative qu’il avait tant souhaitée. « C’est une journée très marquée pour moi ; le jour de l’annonce de cette signature de convention, je me suis dit que c’est une partie de mon rêve qui se réalisait » a-t-il souligné. Poursuivant, le PDG a expliqué l’intérêt de cette convention pour le monde universitaire, qui visiblement apportera un soulagement à l’ensemble des enseignants-chercheurs et chercheurs « Nous nous sommes rendus compte que souvent nos enseignants étaient totalement en retard sur ce qu’on appelle dans le milieu universitaire les catalogues universitaires…Nous allons donc être à vos côtés pour que vous soyez au même niveau d’information sur les catalogues universitaires » a-t-il promis. S’adressant aux étudiants, René Yediéti a fait savoir que des ouvrages de spécialités et d’actualités seront disponibles au sein de l’université pour contribuer à leur formation.

Présent à cette cérémonie, le président de l’Université Félix Houphouët Boigny, Professeur Ballo Zié a réitéré ses remerciements au PDG de la librairie de France et la Cnec pour cette convention de partenariat qui facilitera sans nul doute l’accès à la documentation à la communauté universitaire « Nous osons espérer que ce partenariat va faciliter l’accès de toute la communauté universitaire, les enseignants-chercheurs, les chercheurs, les étudiants, les membres du personnel administratif et technique d’accéder facilement à vos services et particulièrement à vos ouvrages » a-t-il indiqué. Aussi, le professeur Ballo Zié a saisi cette occasion pour féliciter le Porte-parole de la Cnec Docteur Kazon Aubin pour cette initiative qui, selon lui apportera un soulagement à l’ensemble des Enseignants-chercheurs et chercheurs « Je voudrais aussi féliciter le porte-parole de la Cnec et tous les membres de son bureau pour cette initiative. C’est vraiment une action qui va contribuer fortement à améliorer les conditions d‘apprentissage et surtout à améliorer le bien-être des enseignants-chercheurs, les chercheurs et les étudiants » a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI :   Portrait: Laurent Gbagbo, l’infatigable combattant (France 24)
René Yediéti PDG de Librairie de France Groupe à gauche & Docteur Kazon Aubin Porte-parole de la Cnec à droite

Pour le porte-parole de la Cnec, Docteur Kazon Aubin, cette initiative est une première en son genre, car elle consacre l’accord de deux institutions à travers cette convention de partenariat « C’est une première en Côte d’Ivoire au niveau de l’enseignement supérieur. Depuis que nous sommes étudiants jusqu’à ce jour, il n’y a pas eu de convention signée entre les universités et des librairies », a-t-il révélé avant d’expliquer « Nous dispensons le savoir, mais nous nous formons aussi. Paradoxalement, nous n’avons pas ces espaces pour nous permettre de nous recycler et aussi permettre aux étudiants de se perfectionner à partir de ce que nous leur donnons. Nous avons mené des démarches avec la librairie de France pour nous permettre cette facilité d’apprentissage. C’est une réalité avec la signature de cette convention qui permet d’avoir accès à la documentation à des prix préférentiels ».

Notons que cette convention permettra aux enseignants chercheurs et chercheurs d’acquérir des livres à des prix préférentiels, d’obtenir des remises de 5 à 20 % dans l’acquisition de matériels bureautiques et informatiques, d’améliorer le fonds documentaire à travers des bibliographies actualisées, et l’édition, la promotion des ouvrages des enseignants chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire.