3ème édition du Siba/Un dîner gala de bienfaisance prévu pour venir en aide aux artisans vulnérables

Guillaume Ahi/afriquematin.net

La promotion de l’industrie de la beauté et du bien-être sera au cœur des réflexions les 11, 12 et 13 mai 2023 à Abidjan.

« Organisée par le comité national pour la promotion des activités et professions d’esthétique de Côte d’Ivoire (Conapapeci), en collaboration avec Afrique intelligence Côte d’Ivoire, la troisième édition du salon international de la beauté africaine (Siba) se tiendra les 11,12 et 13 mai 2023 au Musée des Civilisations à Abidjan Plateau. Ces assises seront clôturées par un dîner gala de bienfaisance pour aider les artisans vulnérables ». Cette information a été donnée par Biegny Victoire, Présidente du Conapapeci, commissaire général du SIBA, au cours d’une conférence tenue au plateau le vendredi 27 janvier 2023.

L’objectif de la 3ème édition du SIBA est de promouvoir les métiers de l’artisanat en Côte d’Ivoire et Afrique en lien avec la beauté et du bien-être.

Sous le thème principal : « Le marché du bien-être de la beauté : Place et apport dans l’économie nationale » des spécialistes de la beauté nationaux et internationaux animeront des conférences.

Madame Biegny Victoire, Présidente du Conapapeci, commissaire général du SIBA & Monsieur Herbert Koffi, Pdg Afrique intelligence Côte d’Ivoire

Pour donner la quintessence du Siba, la présidente du Conapapeci a fait savoir que l’initiative est partie d’un constat « En Côte d’Ivoire, l’artisanat dont nombre des métiers (bijoutier-joaillier, bottier, chapelier, coiffeur, cordonnier, costumier/bonnetier, couturier, esthéticienne, fabricant d’articles textiles, horloger, maquilleur, etc.) ont trait à la beauté, représente 40% de l’emploi. Bien que secteur l’artisanat occupe une place prépondérante dans le domaine de l’employabilité et du bien-être des populations, il faut souligner que la quasi-totalité des artisans de la beauté en Côte d’Ivoire exerce encore dans l’informel », a-t-elle indiqué et d’ajouter « C’est suite à ce constat préoccupant sur l’industrie de la beauté et du bien-être que le Conapapeci a décidé d’accompagner le gouvernement pour relever ce défi majeur à travers le Salon International de la Beauté d’Abidjan ». Dans l’optique de réaliser cet objectif, Biegny Victoire a lancé un appel à ses collaborateurs « Je demande à tous mes paires de nous rejoindre afin de sortir de l’informel et rendre notre profession forte ».

LIRE AUSSI :   Acquittement de Gbagbo et Blé : Des manifestants, en colère, sèment le désordre à Abobo

Notons aussi que la 3ème édition du Siba sera meublée par des expositions ; des formations aux métiers de la beauté ; des conférences plénières ; des ateliers thématiques ; des rencontres B to B ; des compétitions de beauté (coiffure, maquillage, couture, etc.) ; et  les principales cibles  sont les artisans d’art et de la beauté ;  les jeunes filles et garçons vulnérables ;  les fédérations, associations et faitières d’entreprises de la beauté du bien-être, les écoles de coiffures ; d’esthétique, couture, décorations, bijouteries, etc.