Crise Ivoiro-malienne/Un leader politique – interpelle les autorités des deux pays

L’Opérateur économique malien Ibrahim Diawara et président d’une formation politique baptisée « Maliens Tout Court » qui est basée au Mali mais possède aussi une représentation – en Côte d’Ivoire a décidé de s’adresser aux peuples sur la crise diplomatique et militaire sans précédent que vivent sont pays et la Côte d’Ivoire depuis le 10 juillet 2022 et qui prend progressivement des proportions inquiétantes.  

« Je suis un Malien tout court et d’être fier de l’être, qui défendra de toutes ses forces son pays et les intérêts de son peuple. Je soutiens mon pays qui n’a cessé d’avoir de vaillants soldats, des maliens tout court qui se sacrifient tous les jours pour notre patrie.

Le président de « Maliens Tout Court » Ibrahim Diawara appelle à un apaisement entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

Cependant il est important de jeter un regard citoyen sur la situation avec notre pays frère la Côte d’Ivoire, qui nous préoccupe à telle enseigne qu’elle nous empêche parfois même de dormir. Oui l’heure est grave, nous donnant l’obligation de nous exprimer !

Citoyens maliens et ivoiriens, nous nous devons de jouer la carte de l’apaisement qui n’est ni une faiblesse, ni un manque de patriotisme, ni un manque de courage mais plutôt une preuve de sagesse afin de trouver les voies et moyens pour apaiser les cœurs et les esprits pour une sortie de crise honorable entre nos deux pays frères.

Nous avons d’importants combats à mener face à énormément de fléaux qui nous gangrènent et qui sont entre autres la lutte contre l’insécurité que nous avons en partage, l’inflation galopante découlant de la crise mondiale etc…

Le Mali et la Côte d’ivoire sont deux pays ayant la même histoire au-delà de la même géographie donc de facto un même peuple. Chaque Malien a un parent en Côte d’Ivoire et chaque Ivoirien un parent au Mali.

Nous avons l’obligation de faire de la retenue car il est plus facile de faire la guerre, que de construire la paix. Nous sommes tous interpellés par ce proverbe du sage Feu Felix Houphouët Boigny « La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement. ». Notre constitution ne dit-elle pas que nous sommes prêts à abandonner une partie de notre souveraineté pour l’unité de l’Afrique ? ». N’est-ce pas là une preuve de notre attachement aux valeurs panafricaines ?

Alors, c’est un appel à tous les Ivoiriens et Maliens à s’impliquer pour une sortie de crise honorable pour nos deux pays. Il y a certes eu des manquements voire des fautes, voire des incompréhensions mais nous devons faire preuve de retenue et de sagesse. N’écoutons pas les oiseaux de mauvais augures qui ne font que mettre de l’huile sur le feu en nous poussant à l’escalade. Nul ne sortira grandi de cette situation de tension déplorable entre deux frères d’une même famille.

J’en appelle à l’esprit familial et au pardon de nos dirigeants que nous prônons chez nous à Maliens tout court afin de trouver une solution rapide à cette crise familiale. Quand une crise surgit, on ne peut prévoir comment et quand elle se termine.

Je prie le Seigneur d’apaiser nos cœurs et de nous conduire vers la voie de la sagesse et de la compréhension.

Que Dieu bénisse le Peuple Malien et le Peuple Ivoirien.

Vive la fraternité Maliano-Ivoirienne

Source : lemondeactuel.com

LIRE AUSSI :   Séguéla/Des jeunes filles élèves encouragées à se faire dépister contre le cancer du sein