Alphabétisation/L’Etat ivoirien dresse l’état des lieux

Par Keren Bossouma/aafriquematin.net avec sercom

La cérémonie d’ouverture de la 55ème édition de la Journée Internationale de l’Alphabétisation a eu lieu ce jeudi 08 septembre 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan, autour du thème « Transformer les espaces d’apprentissage d’alphabétisation ».  

 Conscients que d’importants combats restent encore à mener afin de parvenir à repousser – les limites de l’analphabétisme, la tenue à Abidjan de ce rendez-vous mondial, traduit la reconnaissance des efforts entrepris par le Gouvernement ivoirien pour relever les défis de l’alphabétisation.

Mme Dominique Ouattara a fait comprendre aux invités que la célébration de la Journée Internationale de l’Alphabétisation- est une occasion – d’échanges
La présidente de l’Ong Children of africa a lancé un appel… 

« Transformer les espaces d’apprentissage de l’alphabétisation » qui est le thème abordé de cette Journée Internationale de l’Alphabétisation, a mis en évidence la nécessité d’étendre « le champ des activités d’alphabétisation au-delà des salles de classe pour atteindre les lieux de travail, les marchés et tout autre endroit où le besoin se fera sentir, sans omettre d’exploiter les potentialités que nous offre la révolution numérique », a décrit la Première Dame Dominique Ouattara.

Pour elle, la célébration de la Journée Internationale de l’Alphabétisation-, est une occasion –  d’échanges scientifiques et communautaires permettant de dresser l’état des lieux des actions menées en vue d’identifier les défis en matière d’alphabétisation.

...aux partenaires techniques et financiers, afin de s’investir davantage dans l’alphabétisation des populations.

Malgré les efforts consentis, « 87% de la population mondiale au-dessus de 15 ans ne sait ni lire ni écrire, selon l’Unesco ». L’institution révèle également « qu’en Côte-d’Ivoire, ce taux est encore de 47 % dont 2/3 sont des femmes. Cette disparité s’accentue davantage en milieu rural ». Et c’est cette préoccupation qui anime l’Etat ivoirien à réduire – de 30% le taux d’analphabétisme national. « Je m’inscris sans réserve dans cette dynamique et je souhaite que l’analphabétisme n’ait plus le visage féminin qu’il affiche aujourd’hui », a indiqué la présidente fondatrice de l’Ong Children of africa.

LIRE AUSSI :   Justice: Alain Lobognon libéré en appel

 A cet effet, elle a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers, afin de s’investir   davantage dans l’alphabétisation des populations. Aussi, les a-t-elle invitées à adhérer à des programmes en faveur de l’Alphabétisation car, selon elle, « il y va de leur épanouissement », a-t-elle précisé.

Plusieurs personnalités et autorités ont pris part à l’évènement. L’on notait la présence de  Maimouna Koné et de Florence Achi, respectivement épouses du Vice-président et du Premier ministre, de  la Directrice Générale Adjointe de l’Unesco, Stéphania Giannini, de la Déléguée Permanente de la Côte d’Ivoire auprès de l’Unesco Ramata LY-Bakayoko, de la Ministre de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, ainsi que des Ministres de l’éducation nationale des Pays invités.

 Faut-il aussi rappeler que  la Côte d’Ivoire fait partie des Pays qui se sont dotés d’un Ministère dont l’Alphabétisation reste un volet essentiel qui lui permet de réduire le taux d’analphabétisme qui était plus élevé il y a   quelques années.