Séminaire-bilan/La DGI réalise un bond de plus cinq cent milliards de FCFA

Par Brou François/afriquematin.net

(Jeudi 11avril 2019)-En présence des acteurs de l’institution fiscale venus des quatre coins de la Côte d’Ivoire, la Direction générale des Impôts a organisé ce jeudi 11 avril 2019 dans un établissement hôtelier son séminaire bilan du premier trimestre 2019.

Placé sous la présidence du Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat Sanogo Moussa que représentait son Directeur de Cabinet Adama Sall, le directeur général Ouattara Sié Abou a souligné que « l’objectif initial qui était fixé à 511.7milliards à janvier 2019, n’a pas été atteint. Parce qu’à la fin du trimestre, les résultats enregistrés par notre administration s’établissent à 491 milliards et il  se dégage un écart négatif de 20.7 milliards. Partant sur la base des objectifs initiaux, il appartient à l’autorité de tutelle d’annoncer les objectifs révisés », a-t-il noté. « Analyse des résultats du premier trimestre 2019 et perspectives pour le deuxième trimestre 2019 »,était le thème prescrit et débattu par les séminaristes, lors de cette rencontre.

Pour Ouattara Sié Abou, « nous avons obligation pour notre administration de rattraper le gap qui a été enregistré. Nous avons un certain nombre d’engagements avec les partenaires internationaux qu’il faut obligatoirement respecter, en rattrapant le gap qui a été enregistré au titre du premier trimestre de l’année 2019 », a fait savoir  le premier responsable de la fiscalité ivoirienne.

Plusieurs participants ont pris part à ce séminaire-bilan

A l’ensemble des membres du Comité de Direction élargi, des sous-directeurs et chefs de service, Adama Sall, a au nom de secrétaire d’Etat Sanogo Moussa, encouragé lesdits responsables « pour le travail abattu, mais des efforts restent toujours à faire », a-t-il recommandé et encouragé.

Néanmoins des motifs de satisfaction sont à observer, au niveau des réalisations globales. Ainsi, les recettes de la DGI au terme du premier trimestre 2019 s’élèvent à 491,1 milliards pour un objectif de 511,8 milliards, soit un taux de réalisation de 96%.

En comparaison avec les recettes du premier trimestre 2018 qui se chiffraient à 471,6 milliards, l’on note une hausse de 19,5 milliards soit un taux de croissance de 4,1%.

Les impôts et taxes suivants : les Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et les Bénéfices Non Commerciaux (BNC), les patentes, les droits d’enregistrements Anacarde, l’Impôt sur le revenu des créances (IRC) ont été les principales satisfactions du premier trimestre en termes de recouvrement.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook