Intégration/Le Maroc marque sa présence effective dans l’espace Cédéao

Par Brou François/afriquematin.net

 En partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES), l’Institut Amadeus a organisé le 20 avril 2018 dernier au Sofitel Hôtel Ivoire, une conférence sous le thème:«Le Maroc dans la Cédéao: Elargissement ou approfondissement ? » L’objectif principal de cette rencontre  était  de réunir des responsables politiques, des opérateurs économiques, des universitaires et des acteurs de la société civile ivoiriens et marocains. Dans le cadre d’un dialogue franc et ouvert plusieurs intervenants ont situé l’enjeu de cette rencontre. Pour l’Ambassadeur du Maroc Addelmalek Kettani  « les racines ouest africaines du Maroc ne sont plus à démontrer, tant nous sommes liés, depuis des siècles, par des liens familiaux, sociaux, spirituels, politiques, et économiques. N’est-il pas temps de formaliser cette action de notre pays par son adhésion à la Cédeao grâce au développement, à travers les décennies, d’une relation de confiance exceptionnelle entre le Maroc et la Côte d’Ivoire le partenariat Maroco-Ivoirien est, à mon sens, l’exemple type d’une relation bilatérale confiante, entreprenante, exemplaire pour renforcer les pôles de stabilité et de développement dans la région ouest-africaine. La Côte d’Ivoire est, comme chacun sait, un Etat pivot de la région ouest-africaine dont l’économie et la population sont fortement intégrées régionalement, avec près de 4 millions de résidents de la Cédéao sur son sol. Ce pays frère occupe une place prépondérante dans l’économie régionale (35% du PIB de l’Uémoa). La Côte d’Ivoire est ainsi une économie leader dans la région avec une influence directe sur les enjeux de stabilité et de développement», a-t-il rappelé.  Quant au   président fondateur de l’Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri, il a noté que, « la Côte d’Ivoire s’est récemment imposée comme la première destination des investissements marocains en Afrique. De plus, la Côte d’Ivoire est un pays pivot de la sous-région Afrique de l’Ouest et l’un des moteurs de l’intégration régionale ». Ainsi au terme de ce forum, Brahim Fassi Fihri  a rappelé  que «  les conférences organisées à Dakar et Abidjan ont confirmé l’intérêt fort dans la région pour l’adhésion marocaine mais aussi la pertinence d’une démarche d’explication et d’approfondissement sur les avantages et les défis qu’elle pose à la fois au Maroc et à la Cédéao », soulignant également que « cette alliance régionale pour le suivi et l’adhésion du Maroc à la Cédéao aura vocation à produire des réflexions sur les complémentarités économiques, sur les enjeux de droits et de protection de la circulation des personnes, ainsi que sur les impacts macroéconomiques et les conséquences sur les flux logistiques et le commerce ouest-africain », a-t-il soutenu.

LIRE AUSSI :   Mali-Reprise de la coopération militaire/La reculade d'Emmanuel Macron !