Tremblement de terre à Sao Tomé-et-Principe, sueurs froides à Libreville

La terre a tremblé jeudi à Sao Tomé-et-Principe dans le golfe de Guinée.

Selon l’Institut d‘études géologiques des États-Unis qui est notamment chargé de la surveillance de l’activité sismique sur son territoire et à travers le monde, le tremblement de terre de magnitude de 5,5 sur l‘échelle de Richter s’est déroulé à 15 heures 25 (heure locale), en mer, à 84,45 km de Terra Firme la ville saotoméenne la plus proche de l‘épicentre.

D’après des témoignages d’habitants, les secousses ont été ressenties dans des villes du Gabon, du Cameroun et de la Guinée équatoriale, trois pays qui ont en partage le golfe de Guinée avec l‘île de Sao Tome.

“Nous avons ressenti une légère secousse au Niveau d’Angondjé dans le nord de Libreville. Cette secousse s’est répandue dans la capitale au vu de ce qui se passe sur les réseaux sociaux, les gens ont un peu ressenti la même chose”, a affirmé Mouissou Farhel qui habite la commune d’Akanda au nord de Libreville, la capitale gabonaise.

La secousse a également été ressentie à Bata, causant des frayeurs à plusieurs habitants.

“À peu près à 4 heures et demi de l’après-midi (heure locale), j’ai senti des mouvements et les murs bouger. Et ma fille est venue me réveiller puisque je dormais disant que la maison bougeait. Et tous à l’intérieur de la maison avons ressenti cette secousse”, a expliqué Lucy Adjea, une résidente de Bata, la plus grande ville de la Guinée équatoriale.

Jusqu’ici, aucun détail sur un bilan humain ou matériel de cette secousse n’a été communiqué.

africanews

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook