Gonaté- Cohésion sociale/Un dialogue communautaire organisé

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net

À l’occasion de la cérémonie d’excellence  organisée le samedi 03 juin 2017 dernier  au Collège moderne de Gonaté, une localité située à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de département, où l’élève Ouattara Alassane a été mortellement atteint par un autre élève autochtone Gouro. En représailles, les jeunes de la communauté malinké ont lancé une attaque contre les autochtones Gouro dans la journée du dimanche 04 juin 2017 faisant des blessés et plusieurs dégâts matériels.Gonaté- Cohésion sociale

Après ces douloureux événements, la médiation de l’ex-ministre Léopoldine Coffie Tiézan, des autorités administratives, des leaders communautaires et guides religieux ont permis de ramener la paix et la quiétude à cette localité cosmopolite. Cependant,  il urge  de mener des actions visant au  renforcement durable de la cohésion sociale et la consolidation de la paix.

C’est dans ce cadre que  le ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, en collaboration avec l’appui financier de l’UNFPA  organise depuis  hier mardi 29 et ce jusqu’au   31 août 2017  à l’école primaire de Gonaté le dialogue intercommunautaire à l’endroit des leaders, des guides religieux,  des cadres,  des élus,  des femmes et des jeunes de Gonaté.

La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu a été l’occasion pour le directeur national de la cohésion sociale et de la solidarité,  Michel Séka de rappeler que les récents événements qu’a connus Gonaté expriment la négation de la vision du vivre ensemble.

Suite donc à ces événements,  le ministère de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité a dépêché une mission à Gonaté afin de rencontrer les différents partis où ces derniers ont souhaité au terme de cette rencontre d’écoute l’organisation d’un dialogue communautaire.Gonaté- Cohésion sociale

Se félicitant de l’implication des autorités administratives,  les guides religieux,  les leaders d’opinion et l’ex-ministre Léopoldine Coffie Tiézan qui ont œuvré à circonscrire la violence dans cette localité en s’inscrivant  dans une dynamique de tolérance et de coexistence pacifique. « Votre présence massive à cet atelier rassure l’avenir prometteur de cette localité en ce qui concerne la paix et la cohésion sociale», dira-t-il

Pour la première responsable de la direction de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité dans le Haut Sassandra,  Mme Soro née Mangouah Laurette , ce dialogue intercommunautaire a pour objectif général de renforcer les processus de réconciliation et consolider la cohésion sociale à Gonaté.

Au nom des cadres,  l’ex-ministre Léopoldine Coffie Tiézan a pris l’engagement de faire un suivi des engagements qui seront pris par les populations.

Elle s’est engagée à être le relais du ministère auprès de ses parents pour permettre « à nos enfants d’avoir le sens du civisme et leur inculqué ce que sait la paix ». Avant de rappeler  qu’elle a été toujours  à la tâche pour préserver la paix et la cohésion sociale à Gonaté en étant et en demeurant un modèle pour la jeune génération. D’où son invitation à cette jeunesse en leur invitant au travail ca, « sans la paix et une jeunesse responsable,  il ne peut y avoir de développement. » , a-t-elle conclu.Gonaté- Cohésion sociale

Le sous-préfet de Gonaté, Ouattara Issa, a, avant l’ouverture des travaux , remercié le directeur de la cohésion sociale pour les efforts consentis en vue d’aider sa circonscription à poser les bases de sa cohésion sociale. « C’est une occasion unique de poser les jalons de nos rêves, car chacun est mûri de bonne ambition pour notre circonscription, ces crises sont, certes, inévitables dans toutes nos sociétés,  cependant nous avons obligation de faire en sorte que le mécanisme de règlements locaux soit le moyen de leur résolution», a-t-il souhaité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.