FETE DE LA LIBERTE GAGNOA 2018: les souvenirs du ministre Lazare Koffi Koffi

La fête de la liberté Gagnoa 2018 résonne en mon cœur, comme la fête de toutes les espérances. Elle marque pour moi le début d’une nouvelle alliance entre le Front populaire ivoirien et le peuple de Côte d’Ivoire. Après les grands moments de turbulence qu’a connus ce peuple du fait de la violence qui s’est abattue sur lui en 2011 et du désordre que cette violence a engendré, désordre politico-social qui l’environne depuis sept ans, l’espoir renaît dans le cœur de tous. Le Fpi qui a su avec patience et intelligence rester auprès de ce peuple malgré la tempête, pour partager ses souffrances est vu par tous les Ivoiriens de tout bord, aujourd’hui, comme la seule barque capable de les sauver du naufrage. C’est pourquoi, plus que hier, à Akouré, je suis convaincu qu’ils seront encore plus nombreux au rendez-vous de Gagnoa pour communier avec ce parti pour lui exprimer qu’il est la seule alternative crédible. Ce sera l’occasion pour chacun et pour tous, dans un élan patriotique, non seulement de rendre hommage au président Laurent Gbagbo, digne fils de Gagnoa et de la Côte d’Ivoire, injustement détenu à la Haye, mais de crier au monde l’indignation de tout un peuple uni autour de sa personne et en même temps d’exiger sa libération. C’est tout le sens pour moi de la fête de la Liberté célébrée cette année à Gagnoa. Un rendez-vous pour démontrer la forte mobilisation des Ivoiriens pour réclamer la libération du président Laurent Gbagbo et celle de tous les prisonniers politiques en Côte d’Ivoire ainsi que le retour sécurisé des exilés. Je souhaite de bons moments de ferveur patriotique à tous ceux qui feront le déplacement de Gagnoa.

Le Ministre Lazare KOFFI KOFFI

Les commentaires sont fermés.