Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Eglises Évangéliques / Quand l’Évangile de miracle et de prospérité prend le dessus sur la notion de la sanctification

Enquête réalisée par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

« Recherchez la paix et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur ». C’est l’apôtre Paul qui l’écrivait dans son épitre aux Hébreux (Heb 12:14), «  Je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les scorpions et les serpents et sur toute la puissance de l’ennemi  et rien ne pourra vous nuire. Cependant ne vous réjouissez pas de ce que ces esprits vous sont soumis mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le royaume des cieux ». Celui-ci est un extrait des versets 19 et 20 du dixième chapitre de l’évangile de Luc. Le Seigneur Jésus Christ qui s’adressait ainsi à ses disciples. Ces deux recommandations issues du nouveau testament de la sainte bible expliquent la mission du Pasteur, c’est celui-là même qui doit conduire les brebis et les nourrir. C’est l’évangile recommandé par le Christ dans la nouvelle alliance. Mais elle ne semble pas être la priorité de nos «  hommes de Dieu » dans nos églises évangéliques aujourd’hui. L’évangile de la prospérité et de miracle ayant pris le dessus sur l’enseignement, sur la recherche d’une vie de sanctification. « Les  hommes de Dieu, a-t-on remarqué, ces derniers temps, prêchent pour leur ventre. Ils commencent tous bien avant de changer parce que la situation financière devient difficile pour eux. Certains mêmes sont tentés de tisser des alliances avec les pouvoir des ténèbres pour faire des miracles. Malheureusement leurs fidèles ne savent que le diable fait également des miracles pour séduire », témoigne un prophète rencontré dans une église évangélique à Yopougon-Siporex. Avant d’ajouter que « c’est la faute aux fidèles qui sont toujours en quête de sensation et à la poursuite du miracle. Je demande à Dieu de leur ouvrir les yeux afin de découvrir que le miracle n’est pas la priorité, mais c’est leur manière de marcher avec le Christ qui les sauve. Parce que le démon dévient plus violent en prenant du renfort lorsque chassé, il réalise que son siège est toujours fréquentable ». Pire on s’aperçoit que le temple de l’Eternel devient un business-center pour assouvir un appétit de gain. La vérité libère. Et il faut le dire   pour être libéré par elle. « On ne s’est plus où aller décharger son fardeau or le Seigneur nous invite à venir à lui pour y faire. Lorsque vous allez consulter l’Eternel chez un serviteur de dieu on vous demande de payer une forte somme pour qu’on fasse votre délivrance. On vous propose des huiles d’onction à des prix exorbitants. Vous n’avez jamais travaillé et vous êtes en quête de votre premier emploi et on vous demande une grande offrande. Dieu en a-t-il besoin ? » , explique une femme désespérée qui a pris son temps pour courir après le miracle sans s’interroger sur sa relation avec le Christ.

Malheureusement ces marchands de bonheurs, c’est dans la cité éburnéenne qu’on les rencontre maintenant. Ils ont importé ces pratiques des pays anglophones où des pasteurs haranguent des foules  et font des recettes faramineuses, faisant fi de la menace du Seigneur Jésus Christ qui, arrivé à Jérusalem  avait chassé des commerçants et acheteurs de la maison de son père. Confère le onzième chapitre de Marc du verset 15 à 17. Et ce geste de Jésus pour débarrasser le plancher du temple des marchands véreux  et escrocs est bien prophétique. En chassant du temple ces marchands, Jésus qui les a qualifiés de voleurs se positionne désormais comme l’unique victime expiatoire des péchés de l’humanité, celui qui en tant que l’Agneau dans le sacrifice du Christ. « Si tu ne sèmes pas, tu ne recevras pas de Dieu. Fais pour Dieu d’abord… ».Ne cessent de répéter les hommes de Dieu, s’appuyant sur la bénédiction d’Abraham et sa postérité. L’apôtre Paul dans l’un de  ses épitres mentionnait que les enseignants qui font des déviations seront sévèrement jugés.  Mais des questions s’imposent: Les offrandes à coup de millions peuvent-ils sauver le donateur qui ne vit pas une vie de sanctification ? Les pasteurs épris seulement d’évangile de miracle et de prospérité sans enseignement la voie du salut n’aura-t-il pas à se justifier devant le  tribunal divin?

Facebook