Décès de Léon Konan Koffi : Qui était ce proche d’Houphouët Boigny?

Par Christ Zorro Afriquematin.net.

Dernier ministre de la défense du président Félix Houphouët Boigny, Léon Konan Koffi vient de s’éteindre ce mardi 29 aout 2017 à l’âge de 89 ans. Retour sur une carrière politique bien remplie  dont l’épisode du guébié restera à jamais la tâche d’encre.

Léon  Konan Koffi  a vu le jour le  16 novembre 1928 dans la localité de grand Lahou. C’est en 1948 qu’il débute sa carrière professionnelle  comme sous-préfet de Bingerville  puis de Gagnoa avant de devenir préfet de cette dernière localité de 1970 à 1974. Il est ensuite affecté à Bouaké où il assumera la même fonction de 1974 à 1981. Sa carrière politique démarre en 1981, date à laquelle le président Félix Houphouët Boigny le nomme ministre de l’intérieur. Il occupera ce poste une décennie durant. A l’avènement du multipartisme en 1990, il occupe le poste de ministre de la défense jusqu’au décès d’Houphouët Boigny. A la mort de celui-ci, son successeur, le président Henri Konan Bédié, lui renouvelle sa confiance en le maintenant au même poste. En 1995, il occupera le poste de ministre d’Etat chargé des partis politiques et des cultes avant de terminer sa carrière politique comme conseiller spécial  chargé des affaires religieuses, des associations et des ONG.

L’affaire du’’ guébié’’, dont les tenants et les aboutissants seront sans doute comme l’une des affaires d’Etat non résolues, restera à jamais la tâche d’encre de cette carrière bien remplie. En effet, Des zones d’ombre demeureraient sur sa responsabilité dans la répression du peuple Guébié où il aurait été nommément cité par des témoins de l’époque alors qu’il était  sous préfet de Gagnoa.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.