Bedie – alassane : la fausse bagarre

Par Loue Blanc – afriquematin.net

Depuis que 2020 avance à grande vitesse , et annonce les hostilités pour les élections présidentielles, la guerre des ambitions fait rage dans la famille RHDP, qu’on considérait si solide.

En marge de cette bataille de positionnement, peut-on avancer que les deux mentors que sont le Grand frère BEDIE et son cadet ALASSANE sont prêts à se dépecer à coup de sabre ? Par si sûr.

En politique, rien ne se fait au hasard. Tout évolue sur fond de calcul malicieux. C’est le cas de le dire. OUATTARA tient la Présidence. BEDIE est en embuscade, dans une sorte de main courante. Et, ce n’est un secret pour personne, ADO ne peut prendre de décisions majeurs sans consulter celui qui est considéré comme le véritable président-qui ne dit pas son nom.

Bien malin celui qui pourra infirmer qu’ils ne sont pas consultés avant de mettre en place la nouvelle constitution. La levée de la limitation de l’âge n’est rien que le deal entre ces deux personnages-qui consacrent un tour de passepasse entre eux. Façon on ne peut plus subtile, de conjurer les vacheries qu’ils se sont faits au nom du Machiavélisme politique. 

Depuis, l’annonce de la candidature de BEDIE à la présidence, par ses suiveurs, tout est maintenant au grand jour.  Grand-frère, après moi, c’est ton tour, peut-on lire entre les lignes. Et Alassane ne dit pas le contraire, laissant lui-aussi à ses sbires de ruer dans la bagarre. Toute une fausse bagarre qu’il observe de là-haut bouche-bée. C’est cela la vérité. A moins que la suite des évènements nous donne tort. Ce qui serait fort étonnant. Puisque les jeux sont faits. Et puis, il serait si périlleux pour ADO d’aller à un troisième mandat, qualifié somme toute de combat de trop. Sortir par la grande porte, serait tout simplement à son honneur. On y reviendra.

Les commentaires sont fermés.