Assemblée générale mixte de la MUGEF-CI/ Le budget 2020 et des régimes complémentaires nouveaux adoptés.

Par Vouzo Zaba/ Afriquematin.net

La Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI) a tenu sa dernière assemblée générale  de l’année 2019, le vendredi 27 décembre dernier,  à la rotonde de la Citée Financière d’Abidjan-Plateau. Celle-ci a été l’occasion pour les dirigeants de cette faîtière  de présenter à leurs mandants le bilan de l’exercice écoulé et  de soumettre à adoption de nouveaux projets visant  l’amélioration du panier de soins de ses adhérents.

« Cette assemblée générale s’est tenue pour statuer sur deux  points essentielles : l’adoption de notre plan d’action annuelle pour l’exercice 2020 assorti du budget qui doit accompagner ce plan d’action. Je dois rappeler que ce budget s’équilibre en ressources et en dépenses à proportion de 31,7 milliards et je crois que ces ressources ont baissées un tout petit peu par rapport à l’année 2019, mais en contre partie, la qualité de la prestation que nous prévoyons servir ne sera pas en deçà. Le second point était de présenter et faire adopter l’ensemble des régimes complémentaires nouveaux de la MUGEF-CI qui devront voir le jour à compter de 2020 dans cet environnement nouveau de la mise en route de la Couverture Maladie Universelle. Etant  entendu que la CMU représente le régime de base  de tous les ivoiriens, il était bon que nous puissions adapter nos régimes complémentaires, que ce soit les régimes santé ou les régimes prévoyance. Et c’est à  cet exercice que l’assemblée général de ce jour s’est soumis » a déclaré à la presse, Kouamé Mesmin Komoé, Président du Conseil d’Administration de cette mutuelle.

Pour ce qui est des régimes complémentaires nouveaux adoptés à cette assemblée générale, Ce sont les deux secteurs majeurs  de la santé et de la prévoyance qui ont connu des innovations. Pour le premier, les nouveaux produits sont : Ivoir santé plus, Ivoir santé privilège, ivoir pharmacie CMR, ivoir pharmacie plus et Ivoir santé Base. Concernant le secteur  de la prévoyance, ce sont entre autres produits, Ivoir prévoyance plus, ivoir éducation.

En outre le plan d’actions 2020 a été présenté, en ce qui  concerne les priorités de la MUGEF-CI. «  Nous allons  développer  les régimes complémentaires et surtout  dynamiser  notre système de communication parce qu’il  est aujourd’hui apparu que pour beaucoup de mutualistes, ils  restent  encore  coupés de leur mutuelle . Nous allons donc accentuer nos actions de communication vis-à-vis d’eux, mais nous allons également rapprocher la MUGEF-CI,  par la déconcentration accrue de nos différents services. Ainsi, pour un certains nombre de régions qui précédemment n’abritaient pas de services MUGEF-CI, ces régions là vont désormais être couvertes par la mutuelle. Et pour ce qui concerne les grandes communes d’Abidjan, il va y avoir des points avancés de réceptions de mutualistes pour pouvoir dresser leurs besoins, leurs difficultés » à précisé Mesmin Komoé.

Poursuivant, il a fais cas de la désinformation liée à la Carte Unique et Intelligente. « Il y a eu beaucoup d’intoxications autour de la carte mais aujourd’hui, vous l’avez constaté, nous sommes à un peu plus de soixante-quatorze-milles cotisants qui ont adhéré à ce projet pour deux-cent-cinquante-milles adhérents et je voudrais me féliciter de ce que déjà, pour ces premiers moments d’implémentation de la carte, on puisse maitriser un certains nombre de fraudes et même dire qu’avec ce système, on a pu déceler des réseaux qui nous ont payé en pénalité un peu plus de cent millions. Donc si nous poursuivons cette implémentation, l’objectif à terme,  qui est non seulement d’offrir des prestations sécurisées et disponibles  mais également de maitriser la question de la fraude,  sera atteint et les ressources additionnelles que nous allons engranger au regard de ce système vont être réinjectées  dans le circuit pour améliorer  la prise en charge des fonctionnaires ».

Pour terminer, il est revenu une fois de plus sur les récents  désagréments causés par les difficultés de prise en charge, depuis l’avènement de la Couverture Maladie Universelle (CMU). « Les problèmes,  on ne pourra pas dire qu’il n’y en aura plus parce que même les systèmes les plus avancés, les pays qui ont implémenté ces différents systèmes depuis des centaines d’années,  connaissent toujours des difficultés. Le monde est dynamique mais le mérite que nous aurons, c’est de pouvoir trouver des solutions aux différents problèmes chaque fois que ceux-ci vont se présenter à nous. Et pour l’heure, vous le constaterez vous-même, qu’il y a de moins en moins de plaintes parce que le système est de mieux en mieux expliqué et deviens de plus zen plus  fluide. Et nous allons toujours travailler à l’améliorer davantage ».

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook