Agboville : le Conseil régional vole au secours de plusieurs veuves et orphelins

Par Tizié TO Bi – Correspondant régional

Dans le souci de soulager les veuves et orphelins d’Agboville, le Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, a procédé le mercredi 18 décembre dernier, à la remise d’un important lot de vivres à l’ONG Sarepta. Constitué de pâtes alimentaires, d’huile, de sacs de riz et d’une somme de 200 mille francs. Le tout d’une valeur de 1 200 000 f CFA. C’est la salle des fêtes de la mairie d’Agboville, qui a servi de cadre à la 6e édition de cette cérémonie.

Kourouma Fatimata, présidente de cette ONG, a exprimé toute sa gratitude à l’endroit du donateur. Et d’ajouter : « Grâce à ce don, les veuves et leurs enfants pourront passer de bonnes fêtes de fin d’année ».

Représentant le président du Conseil régional, Pierre Dimba N’Gou, parrain de la cérémonie, Koko Armand De Bomini, 2è vice-président dudit conseil, a réaffirmé l’engagement de sa structure aux cotés des personnes vulnérables. « C’est un souci partagé pour le Conseil régional d’aider les veuves et orphelins. Sachez que, votre partenaire premier en matière de développement social, économique, est le Conseil régional. Qui sera toujours à vos côtés pour vous soutenir », a-t-il rassuré. Avant de recommandez aux responsables de cette ONG, d’étendre leurs actions à toute la région. Parce que, les 4 départements que sont Agboville, Tiassalé, Sikensi et Taabo, constituent désormais une même entité, une même famille, dira-t-il.

Pour Élie Abion Yao, secrétaire général de la préfecture d’Agboville, président de la cérémonie, la veuve et l’orphelin sont au cœur des actions du gouvernement. « La veuve et l’orphelin sont des personnes vulnérables. Il convient donc de les protéger. C’est pourquoi, le gouvernement a créé le ministère de la femme, de la famille et de l’enfant ; le ministère de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté ; des centres d’accueils pour les orphelins ; la Première dame a mis en place un fonds d’appui aux femmes ; etc. Chères mamans, chères sœurs, ne pleurez plus car le gouvernement, les élus et cadres sont sensibles à vos préoccupations », a-t-il rappelé. Avant de les exhorter, à toujours se battre afin d’assurer un meilleur suivi à leurs enfants.

Notons qu’en marge à la remise de don, les veuves ont eu droit à une formation sur l’entrepreneuriat féminin.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook